Le DJ José Padilla, légende des nuits d'Ibiza, est mort à 64 ans

Le DJ espagnol, qui a fait danser des générations de clubbers, a succombé à un cancer.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le DJ José Padilla en 1994 au Café del Mar, à Ibiza (TONY DAVIS / AVALON (IN PROCESS) / MAXPPP)

Il était une légende de la scène musicale d'Ibiza, où il a fait danser plusieurs générations de fêtards jusqu'au bout de la nuit. Le DJ espagnol José Padilla est mort dimanche 18 octobre d'un cancer à 64 ans, a annoncé son entourage. "C'est avec une infinie tristesse que nous vous informons que José Padilla s'est éteint en paix dans son sommeil dimanche sur son île bien-aimée d'Ibiza", peut-on lire dans un message publié lundi soir par ses proches sur sa page Facebook.



Né à Barcelone en décembre 1955, il s'installe à l'âge de 20 ans à Ibiza, dans l'archipel des Baléares, où il démarre une carrière de DJ qui le conduira à être nommé pour le Grammy Latino du meilleur album de musique instrumentale en 2002.

Une figure du style musical "chill-out"

Son succès se matérialise dans les années 1990, lorsqu'il devient le DJ attitré du célèbre Café del Mar, l'un des lieux les plus mythiques de cette "île des clubbers" en raison de ses vues splendides sur les couchers de soleil. C'est là qu'il devient l'un des chantres du style musical "chill-out", des compositions d'ambiance décontractées accompagnant les jeunes qui se retrouvent chaque été dans ce lieu, situé dans la ville touristique de Sant Antoni de Portmany, sur la côte ouest de l'île.

"Le coucher de soleil d'Ibiza ne sera plus le même sans lui", ont regretté ses proches dans leur message d'hommage sur Facebook. José Padilla avait personnellement annoncé sur Facebook qu'on lui avait diagnostiqué en juillet un cancer du colon, dont il avait été opéré en août. Confiant être dans une très mauvaise situation financière après "cinq mois sans revenus" en raison de la pandémie de coronavirus, il avait lancé un appel aux dons à ses fans afin de pouvoir subvenir à ses besoins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.