Des concerts virtuels payants, une offre alternative qui pourrait perdurer

Des concerts à voir et écouter sur Internet. Le mouvement qui s'est développé pendant le confinement, peut se poursuivre, mais de manière payante. Le principe est simple : il vous suffit d'acheter votre place et de profiter de l'artiste depuis votre canapé.

France 2

Bob Sinclar, Jean-Louis Aubert ou encore Christine & the Queens... Pendant le confinement, ils ont tout joué gratuitement, par solidarité. Mais ces concerts virtuels pourraient devenir payants pour que les artistes vivent. Cette nouvelle formule est défendue par Jean-Michel Jarre, habitué des grands shows. "On a devant nous des choses extraordinaires à explorer. On peut emmener les gens avec nous en direct dans des mondes virtuels qu'on ne peut pas créer sur scène", s'enthousiasme le compositeur.

Repenser nos rendez-vous musicaux

Payer pour regarder un de ses concerts : c'est ce qu'a proposé la chanteuse Barbara Hendricks pour une oeuvre de solidarité. Ce soir-là, le public n'était pas avec elle, mais derrière son écran. De quoi rendre nerveuse l'artiste. Mais elle l'assure : une fois que tout avait commencé, tout était comme dans une salle de concert. Ces shows virtuels pourraient nous amener à repenser nos rendez-vous musicaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Louis Aubert fait son grand retour avec un nouvel album solo intitulé \"Refuge\" sorti vendredi 15 novembre.
Jean-Louis Aubert fait son grand retour avec un nouvel album solo intitulé "Refuge" sorti vendredi 15 novembre. (XAVIER LEOTY / AFP)