Coachella 2022 : Billie Eilish, Stromae, L'Impératrice ... six performances à retenir du premier week-end

Que retenir des dizaines de concerts qui ont eu lieu le week-end dernier à Coachella, tous plus fous les uns que les autres ? Vu d'ici, voici six performances remarquées, signées Billie Eilish, Stromae, L'Impératrice, Harry Styles, Måneskin et Danny Elfman.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Billie Eilish (à droite), face à son frère Finneas (co-compositeur et producteur de tous ses titres) sur scène au festival Coachella, à Indio (Californie, Etats-Unis), le samedi 16 avril 2022. (KEVIN MAZUR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le prestigieux festival américain Coachella, qui se déroule sur deux week-ends répliqués et consécutifs à Indio, dans le désert californien, était de retour après deux ans d'absence pour cause de pandémie, vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 avril. Au menu, une affiche pantagruélique avec plus d'une centaine de concerts parmi lesquels il était difficile de choisir. Voici, parmi des dizaines d'autres, quelques moments à retenir de ce premier round, vu de France, avant le second prévu le week-end prochain.

Billie Eilish électrise le festival et fait monter sur scène Damon Albarn des Gorillaz

C’est à Billie Eilish, 20 ans et désormais brune, qu’est revenu l’honneur de conclure la journée de samedi à Coachella. Une performance électrisante où sa voix exceptionnelle et son talent de bête de scène ont encore brillé si l’on en croit les témoins. Et tout cela de la part de la plus jeune artiste à jouer en tête d’affiche de ce festival, ce qu’elle n’a pas manqué de relever à sa façon, s’exclamant au micro "C’est tellement étrange. Je ne devrais pas être la tête d’affiche de ce truc. Ca fait trois ans mec". Trois ans qu’elle a fait ses débuts, en 2019, dans ce même festival, remportant depuis 7 Grammys, composant avec son frère Finneas le thème du dernier James Bond et devenant l’une des plus grandes pop star de la décennie. A Coachella, Billie Eilish a joué la plupart des titres de son dernier album Happier Than Ever, survolant le public depuis une nacelle  quand elle n'empruntait pas l'avancée de scène. Le chanteur Khalid est venu chanter en duo la ballade Lovely et Damon Albarn des Gorillaz l'a accompagnée sur Getting Older, avant d’être rejoint par Posdnuos de De La Soul pour une reprise de Feel Good Inc. (de Gorillaz). Son frère Finneas, qui co-compose et produit toutes ses chansons, a donné un concert à Coachella en son propre nom, sur une scène plus modeste.


Stromae impressionne malgré quelques soucis techniques

Si son show spectaculaire, et en particulier son avatar animé, a impressionné le public de Coachella, où il se produisait pour la seconde fois (la première c’était en 2015), Stromae a connu samedi soir quelques soucis techniques, comme il l’a avoué au micro. Le vent du désert soufflait en effet en rafales sur la scène et il n’a pu déployer certains éléments du spectacle, les fameux bras robotisés et articulés qui créent des effets, rapporte Le Parisien (réservé aux abonnés). Mais il a amusé le public avec son chien robot puis a fait danser la foule sur la fameuse chorégraphie de Santé et l'a fait chanter sur Papaoutai et Formidable, comme lors de ses concerts en "avant-première" donnés fin février à Bruxelles, Paris et Amsterdam. Quelques heures auparavant, Stromae avait lancé sa re-conquête des Etats-Unis en apparaissant au Jimmy Kimmel Show pour y interpréter Fils de Joie.

Le Belge Stromae sur scène au festival Coachella à Indio (Californie, Etats-Unis), samedi 16 avril 2022. (FRAZER HARRISON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Harry Styles rend hommage à Shania Twain

L'ancien du boys band One Direction, torse nu à l'exception d'une salopette scintillant de mille feux façon boule à facettes, en a mis plein les yeux et a déchaîné ses fans pour sa première fois à Coachella. Harry Styles a joué certains de ses tubes, mais aussi révélé une nouvelle chanson, As it was, premier extrait de son prochain album Harry's House prévu le 20 mai. Il a surtout invité sur scène Shania Twain, 56 ans, superstar canadienne de la pop-country des années 1990, dont il a repris plusieurs tubes en duo, comme Man ! I Feel Like a Woman ! et You’re Still The One, l'occasion de montrer l'influence qu'elle a eue sur lui. "Cette dame m'a appris à chanter", a-t-il salué. "Elle m'a aussi appris que les hommes sont des salauds."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par harry styles updates ♡ (@harryflorals)

L'Impératrice met le feu en français dans le texte

Du côté des Français, c’est le groupe L’Impératrice, nommé en catégorie espoir aux dernières Victoires de la Musique, qu’il fallait suivre samedi après-midi à Coachella. Le sextet, composé de six garçons et d’une une fille, la délicieuse chanteuse Flore Benguigui, n’en est pas à son premier concert aux Etats-Unis, où ils ont déjà fait leurs preuves en 2019. Sur le continent américain, et notamment au Mexique où ils joueront bientôt, leur pop dansante aux accents disco remporte un succès fou. Cet automne, ils sillonneront le continent avec pas moins de 27 dates prévues pour défendre leur dernier album, Tako Tsubo, taillé pour se lâcher sous la boule à facettes. A voir l’enthousiasme de la foule venue les acclamer à Coachella, on comprend que la barrière de la langue (Flore chante en français) n’en est pas une pour eux : leur groove contagieux se passe de mots.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par L'Impératrice (@l.imperatrice)

Måneskin reprend Britney Spears et les Stooges en tenue SM

Couronné l’an passé à L’Eurovision avec son titre Zitti e Buoni, un hymne à l’anti-conformisme et à la liberté, puis accusé à tort d'avoir consommé de la drogue lors du concours, le groupe italien de heavy rock est en route pour le succès planétaire. Aux Etats-Unis, où Måneskin a percé avec sa reprise du tube Begin du groupe des sixties Four Seasons, leur réputation ne fait que grandir et chacune de leurs apparitions fait sensation. Tenues en cuir, slip cloutés et résilles façon SM, talons, chemises à volants, maquillage, ongles peints en noir, ces icônes genderfluid qui militent pour les droits de la communauté LGBTQI+, ne sont pas passées inaperçues à Coachella. Le jeune quatuor (trois garçons de 21 à 23 ans, et une bassiste, Victoria, 21 ans), y a repris à sa façon, forcément sauvage, le Womanizer de Britney Spears ainsi que I Wanna Be Your Dog des Stooges, déchaînant la foule. Le groupe a terminé par un message de soutien à l’Ukraine, le chanteur criant "Fuck Poutine!".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Måneskin (@maneskinofficial)

Danny Elfman remporte la palme de l'étrangeté et joue le thème des Simpsons

Malgré la surenchère de folie qu'offraient toutes les scènes, c’est le compositeur de musiques de films Danny Elfman, 68 ans, qui a de l'aveu général donné le plus étrange concert du week-end. Il a en effet mélangé pour ce show des titres de ses années new wave au sein du groupe Oingo Bongo avec les bandes originales qu'il a composées pour de très nombreux films. A la tête d’un orchestre, il a interprété notamment le thème des Simpsons, la musique de L'Etrange Noël de Monsieur Jack et celle d’Edward aux mains d'argent, du Spider-Man de 2002, ainsi que les deux films Batman de Tim Burton. Une bonne partie interprétées torse nu, (très tatoué le torse), après avoir arraché sa chemise…

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.