Claude François : dispositif exceptionnel à Dannemois pour recevoir les fans pour les 40 ans de la mort du chanteur

La population de Dannemois (Essonne) va plus que doubler dimanche à l'occasion des 40 ans de la mort de Claude François. Une cinquantaine de personnes seront mobilisées et des rues seront réservées aux piétons, a expliqué samedi sur franceinfo le maire de la commune.

La tombe de Claude François au cimetière de Dannemois (Essonne), le 27 février 2018.
La tombe de Claude François au cimetière de Dannemois (Essonne), le 27 février 2018. (AFP)

Les fans de Claude François seront encore plus nombreux à se retrouver cette année à Dannemois (Essonne). La commune de moins de 1.000 habitants située à 46km au sud de Paris, s'attend à un afflux de visiteurs pour les 40 ans de la mort du chanteur. Elle va recevoir "entre 1 500 à 2 500 personnes sur la seule journée de dimanche 11 mars", jour-anniversaire de la mort de Claude François, a déclaré à franceinfo, samedi 10 mars Fabien Kees, maire de Dannemois.  

Du jamais vu jusqu'à présent pour la commune

À chaque week-end anniversaire de la mort de la star, la commune reçoit la visite de nombreux admirateurs, mais pour ce dimanche 11 mars, Dannemois, où a vécu Claude François entre 1964 et 1978, met en place un dispositif exceptionnel, pour gérer cet afflux et en même temps assurer les règles imposées par le dispositif Vigipirate. 

À partir de 9 heures dimanche matin et jusqu'à 17h, un kilomètre de rues dans le village sera exclusivement piétonnier avec un dispositif anti-véhicule bélier, du Moulin de Cloclo, jusqu'au cimetière, où repose la star.

Avec les services de la préfecture, la petite commune travaille depuis plusieurs mois à ce dispositif exceptionnel. Entre les bénévoles, les agents de sécurité et les forces de gendarmerie, une cinquantaine de personnes seront mobilisées sur le terrain. Quatre parkings d'une capacité de 300 véhicules chacun ont été prévus. Les bus feront un dépôt dans le centre de la commune et iront se stationner en périphérie avec un point de récupération des visiteurs en fin de journée.

La commune reçoit 10 à 15 000 personnes par an pour la visite du moulin de Claude François et du cimetière.