Depuis 59 ans, l'Académie internationale de Nice forme la crème des solistes

Jusqu’au 15 août, l'académie internationale d'été de Nice accueille des élèves, étudiants, professeurs et solistes du monde entier dans les locaux du conservatoire régional de musique. En 59 ans, ce rendez-vous est devenu une référence mondiale en matière d’enseignement musical et une étape presque obligatoire pour de nombreux solistes qui vise une carrière internationale

Depuis sa création en 1957, l\'Académie internationale d\'été a accueilli 50 000 stagiaires du monde entier
Depuis sa création en 1957, l'Académie internationale d'été a accueilli 50 000 stagiaires du monde entier (Culturebox / Capture d'écran)
Ils viennent des quatre coins de la planète pour participer à ces master classes de très haut niveau, devenues au fil du temps presque un passage incontournable dans le parcours d’une carrière de musicien. Piano, harpe, flute, guitare ou clarinette, les meilleurs solistes partagent ici leur savoir et leur passion avec les meilleurs espoirs.

Reportage : V.Varin / E.Jacquet J.Crunchant


L’envie de transmettre

Pour le directeur artistique, ce qui motive les enseignants qui animent ces master classes c’est avant tout l’envie de partager leur savoir et de transmettre leur connaissances aux jeunes musiciens.

Une master classe ce n’est pas de dire 2 ou 3 trucs brillants pour épater la galerie, c’est vraiment d’aller au fond de l’âme de celui qui joue, de l’aider. C’est tout à fait concret, ce ne sont pas des discours fumeux, pseudo-artistiques, ce sont des choses très artisanalesOlivier Gardon, directeur artistique de l’Académie internationale de Nice


Même son de corde chez Emmanuel Cesson, un des meilleurs harpistes au monde, qui avoue être là lui aussi pour progresser, persuadé qu’en transmettant son savoir, on apprend aussi beaucoup sur soi-même.

Depuis sa création en 1957, l’Académie internationale d’été de Nice a accueilli 50000 étudiants de plus de 50 nationalités, et les plus grands noms de la musique se sont succédés tant comme élèves que comme enseignants.

En plus des master classes, un festival rythme la session de l’Académie, "Les concerts du cloitre" organisés au monastère de Cimiez, comme un prolongement de l’enseignement dispensé et, pour de nombreux étudiants le but à atteindre.