Le pianiste Bertrand Chamayou s’attaque à l’œuvre de Messiaen avec sa vision de "Vingt regards sur l’Enfant-Jésus"

Publié Mis à jour
Culture : Bertrand Chamayou s’attaque à l’oeuvre de Messiaen avec sa vision de Vingt regards sur l’Enfant-Jésus
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Pianiste de renom, Bertrand Chamayou revient sur son interprétation de l’œuvre d’Olivier Messiaen, avec son enregistrement de "Vingt regards sur l’Enfant-Jésus", qu’il jouera également en récital cet été.

Après Maurice Ravel, c’est à un autre grand compositeur français du 20e siècle que s’attaque Bertrand Chamayou en la personne de Messiaen et de son œuvre colossale écrite en 1944, Vingt regards sur l’Enfant-Jésus.  Un marathon de deux heures ininterrompues, qui fait office de "course extrême" pour le pianiste, qui a même connu une déchirure de la main lors de l’enregistrement. "Cette œuvre-là, ça fait partie des grands sommets dans l’histoire du piano", confie-t-il sur le plateau du 23h.

"Il y a de la violence dans cette musique"

Une musique qui se veut universelle tout en restant complexe et qui représente également un défi pour le pianiste. Mais malgré les difficultés, Bertrand Chamayou confirme que cette œuvre découverte durant l’enfance représente une des expériences, physiques et émotionnelles, parmi les plus fortes qu’il a vécues : "J’étais très attiré par les choses complexes donc là, ça me paraissait être un Himalaya. Ce que c’est réellement. Et donc j’avais très envie de comprendre ce que c’était. Ça fait 30 ans que je porte ça en moi et là je suis content. Ça fait 15 ans que je travaille dessus".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.