Culture : Khatia Buniatishvili et Hephzibah Menuhin, deux pianistes de talent

Dans la chronique culture du "23 Heures" de franceinfo, le journaliste Michel Mompontet revient sur les parcours des pianistes Khatia Buniatishvili et Hephzibah Menuhin.

franceinfo

Une pianiste de musique classique qui fait parler d’elle bien au-delà du cercle des amoureux de piano. "Khatia Buniatishvili est à la Une du magazine Classica, qui est notre partenaire. Avec ce titre : "Pour ou contre ?". Cela faisait très longtemps qu’une artiste de musique classique n’avait pas déchaîné à ce point les passions. On la déteste ou on l’adore", précise le journaliste de France Télévisions Michel Mompontet vendredi 19 février sur le plateau du 23 heures de Franceinfo.

"Elle a une conception du marketing et de la scène qui vient de la musique pop. Elle est flambante, elle est ultrasexuée. […] Elle casse les codes des habitués de la musique classique", explique le journaliste. Et d’ajouter : "Je pense qu’elle sera une très grande pianiste, mais elle ne l’est pas encore."

Un coffret en hommage à l’œuvre d’Hephzibah Menuhin

D’autres pianistes se sont engagés dans une voie plus sobre. C’est le cas de Hephzibah Menuhin. Un coffret intitulé "Homage" mettant en valeur son œuvre est sorti chez Warner Classics, conçu par Bruno Monsaingeon. "À l’âge de 18 ans, alors que la carrière la plus extraordinaire s’ouvrait devant elle, elle s’est mariée et est partie en Australie. Elle a abandonné la scène. Elle est revenue pendant la guerre en Angleterre, se battre et après, elle a recueilli des rescapés de la Shoah", conclut Michel Mompontet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Hephzibah Menuhin.
Hephzibah Menuhin. (FRANCEINFO)