Covid-19 : l'édition 2021 de la Folle Journée de Nantes, grand festival de musique classique, est annulée

Le festival devait se dérouler les 30 et 31 janvier avec des concerts en journée. A la suite de l'annulation, la région Pays de la Loire a annoncé l'organisation d'une réunion de travail pour définir "un nouveau format" , décalé au printemps.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une violoniste du Quatuor Hermès lors de la 25e édition des Folies de Nantes.  (LOIC VENANCE / AFP)

L'édition 2021 de la Folle Journée de Nantes, grand-messe populaire de la musique classique qui devait être consacrée à Bach et Mozart, est annulée en raison de la crise sanitaire, a annoncé la région des Pays de la Loire dans un communiqué. "Les dernières annonces gouvernementales nous contraignent à annuler la manifestation", a déclaré Christelle Morançais, présidente (LR) de la région, citée dans le communiqué de presse.

"Pour autant, nous restons pleinement mobilisés pour maintenir, sur l'année 2021, un rendez-vous culturel territorialisé d'exception, labellisé Folle Journée, et allons en étudier les modalités avec les villes", a-t-elle ajouté.

Un nouveau format en discussion

L'édition 2021 de la Folle Journée de Nantes devait se dérouler les 30 et 31 janvier avec des concerts exclusivement en journée. La région a annoncé l'organisation d'une réunion de travail pour définir "un nouveau format qui pourrait permettre aux Ligériens de bénéficier de concerts dans un format adapté au cours du printemps".

Tous les établissements et équipements actuellement fermés en raison de l'épidémie de coronavirus "le resteront encore jusqu'à la fin de ce mois", a annoncé jeudi 7 janvier le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse. En 2020, la 26e édition de la Folle Journée de Nantes, consacrée à Beethoven, avait attiré 150 000 spectateurs, dont 10 000 scolaires, qui avaient assisté à 271 concerts donnés par 1 800 artistes en cinq jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.