Cet article date de plus de huit ans.

"Les carnets de la vigie", le nouvel album de Stanislas

Stanislas revient avec un nouvel album, "Les carnets de la vigie". Il y a deux ans, le public découvrait cet auteur compositeur interprète à la voix cristalline avec "L'équilibre instable", un premier album qui avait connu le succès. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il poursuit son métier de chef d'orchestre. Et au milieu de tout cela, il va même caser une tournée qui commencera en février 2010 !
Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Les carnets de la vigie", le nouvel album de Stanislas
 (Culturebox)

Né en 1972 à Fontainebleau, le petit Louis-Stanislas Renoult découvre la musique très tôt, au début des années 80 (son papa avait comme camarade à l'Ecole Centrale un certain Antoine avec qui il a co-écrit "Les élucubrations" et "Cannelle"). Soliste de l'Opéra de Paris, il n'a que 12 ans lorsqu'il monte sur la scène du Palais-Garnier pour chanter "Macbeth" et "La Tosca" en compagnie de Luciano Pavarotti qui le surnomme "le petit ténor". Mais il chantera aussi dans un groupe de rock baptisé "Lacrima". Devenu chef d'orchestre, il va réaliser ses premières maquettes de chansons avec son frère Thibault mais c'est sa rencontre avec Calogero qui sera déterminante. L'artiste déjà reconnu va participer au premier album de Stanislas (idem pour le second). Mais notre homme est un touche-à-tout. Avec le frère de Calogero, il a fondé un groupe d'électro-dance, "Pure Orchestra" et réalisé un album dont le single "U 1 I" a cartonné sur les radios. Mais derrière ce côté "variétés" se cache un amoureux fou de la musique et un pédagogue. Stanislas a en effet créé un atelier d'écriture pour les compositeurs en herbe. 

A voir aussi sur culturebox :
- la vidéo Salarié le jour, chanteur la nuit, rencontre avec Vincent Eckert
- la vidéo "Le clan des Miros", le nouvel album de Renan Luce

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chanson française

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.