Pierre Perret gagne un procès contre le Figaro

Le Figaro a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir, dans l'une de ses chroniques, diffamé Pierre Perret en contestant la réalité de l'amitié du chanteur avec l'écrivain Paul Léautaud.

Pierre Perret devant le Palais de Justice de Paris en mars 2011
Pierre Perret devant le Palais de Justice de Paris en mars 2011 (MAXPPP/PHOTOPQR/LE PARISIEN/LEJEUNE)

Le Figaro a été condamné à 3.000 euros d'amende, tandis que l'auteur des propos, le journaliste et écrivain Stéphane Denis, a écopé d'une amende de 1.500 euros. Le Figaro et Stéphane Denis devront en outre verser solidairement 5.000
euros à Pierre Perret au titre des dommages et intérêts, ainsi que 4.000 euros au titre des frais de justice. Le Figaro devra enfin publier le jugement dans ses colonnes. Pierre Perret réclamait 700.000 euros. Le 9 avril 2009, Stéphane Denis avait publié dans le quotidien une chronique où il suggérait que Pierre Perret avait inventé sa relation avec Paul Léautaud. Le chanteur l'avait alors poursuivi en diffamation. 

Dans son jugement, le tribunal relève que le journaliste "ne saurait faire valoir (...) même dans une tribune libre, qu'il disposait d'une base factuelle suffisante pour s'exprimer comme il l'a fait, fut-ce avec une certaine ironie de provocation et d'impertinence, alors qu'il ne se fondait (...) que sur deux articles journalistiques" du Figaro littéraire et du Nouvel observateur "pour s'exprimer à titre personnel".