Grand Corps Malade se livre

Grand Corps Malade aime les mots, il les slame, leur donne une âme. Et cette fois il imprime. Sa déprime, ses coup de blues, ses espoirs, sa renaissance, après l'accident, il les raconte dans "Patients", un premier livre.

Grand Corps Malade
Grand Corps Malade (ALAIN JOCARD / AFP)
Grand Corps Malade avait 20 ans. C'était l'été. Il s'amusait, il profitait de ces instants de trêve. Jusqu'à un jour particulier. Le jeune homme évalue mal la profondeur d'une piscine, il plonge. C'est l'accident, sa moëlle épinière est touchée. Les urgences, la réanimation, le verdict : tétraplégique. L'histoire aurait pu s'arrêter là. IMais il y a eu le centre de rééducation, la conviction de remarcher un jour. C'est cette période de combat que raconte Fabien Marsaud dans son livre. Fabien qui deviendra plus tard un homme presque valide, debout sur ses deux jambes, et qui renaîtra aux yeux de tous sous le nom de "Grand Corps Malade".