Cette fausse lettre de Michel Sardou qui agite les réseaux sociaux

Dans un communiqué, Michel Sardou affirme son indignation et nie toute paternité d'une lettre "ordurière et xénophobe" qui circule en son nom depuis quelques jours sur le web et les réseaux sociaux.

Michel Sardou, \"indigné\" par les propos qu\'on lui attribue
Michel Sardou, "indigné" par les propos qu'on lui attribue (PIERRE VERDY / AFP)
Des sites internet ont relayé ces derniers jours une violente lettre attribuée à Michel Sardou, adressée à François Hollande. Un texte ouvertement raciste, anti-Musulmans, anti-Roms, anti-Africains, anti-Chinois... décliné sur le registre de "on n'en veut pas" et avec lequel le chanteur a clairement pris ses distances aujourd'hui. Non, il n'en est pas l'auteur et n'en partage nullement les thèses.

Dans un communiqué, le chanteur qualifie cette lettre d'"ordurière et xénophobe" et tient à exprimer "son total désaccord sur les idées que contient ce brulot". Sur sa page Facebook, il insiste : "Il est bien évident que la "lettre" publiée sur les réseaux sociaux et adressée à François Hollande est un faux. C'est une usurpation d'identité."

Michel Sardou, un temps proche de Nicolas Sarkozy, n'est certes pas un fan de François Hollande, et ne s'en cache pas, mais il se dit "indigné qu’on ait pu lui attribuer ces propos infamants". Il ajoute qu'il  "va mettre en oeuvre toutes les poursuites judiciaires nécessaires pour que cesse cette publication".