C'est le chantier au festival des Musiques Libres de Besançon !

12 ans déjà que le festival des Musiques Libres de Besaçon occupe un créneau peu prisé des grandes structures : l'improvisation. Et cette année, le thème a été dicté par les travaux en cours sur la voie de tramway de la ville. En découlent des spectacles sonores, poétiques, bruyants et drôles, dont le mérite est de toujours se renouveler.

Improvisation batterie/jonglage
Improvisation batterie/jonglage (France3/Culturebox)

Les festivaliers ont ainsi pu apprécier samedi les improvisations vocales de Guylaine Cosseron et Cécile Duval, dans une sorte de langage automatique, fébrile et excitant. Jörg Müller et François Merville présentaient quant à eux un duo où batterie et jonglage s'allient pour faire résonner le Théâtre de Besançon de leurs délires percussifs et sensibles.