Mort de l'ex-femme de Bertrand Cantat : l'avocat du chanteur brandit sa "lettre de suicide"

Elle y qualifie Bertrand Cantat de "dépositaire exclusif de souffrance", mais elle accuse également une femme dont les courriers sont à l'origine de la nouvelle plainte d'avoir "dit trop de mal" sur elle et de l'avoir "fait souffrir".

Bertrant Cantat se produit au festival des Vieilles Charrues, le 20 juillet 2014.
Bertrant Cantat se produit au festival des Vieilles Charrues, le 20 juillet 2014. (MAXPPP)

Des extraits d'un message laissé par l'ex-épouse de Bertrand Cantat avant de se donner la mort ont été rendus publics, lundi 4 juin par l'avocat du chanteur. Maître Antonin Lévy a dévoilé sur le plateau de la chaîne BFMTV des extraits de cette lettre laissée par Krisztina Rady avant de se suicider en 2010. Elle y qualifie Bertrand Cantat de "dépositaire exclusif de souffrance", mais elle accuse également une femme d'avoir "dit trop de mal" sur elle et de l'avoir "fait souffrir".

La procureure de Bordeaux a confirmé en matinée que l'enquête avait été rouverte sur le suicide pour vérifier "des éléments" transmis par la présidente d'une association féministe. Pour Yael Mellul, présidente de l'association Femme et Libre, "ces éléments" sont des messages qu'elle a échangés sur internet avec "la compagne d'un ancien membre de Noir Désir". Elle a porté plainte, comme une première fois en 2014, pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Le procureur a toutefois précisé que la réouverture de l'enquête ne devrait pas "remettre en question" les premières conclusions qui avaient mis hors de cause le chanteur.