Ses débuts, sa voix, sa fille Kate, Gainsbourg... Quand Jane Birkin nous parlait de sa carrière et de sa vie

La chanteuse et actrice franco-britannique Jane Birkin est morte à l'âge de 76 ans, a appris ce dimanche franceinfo auprès d'un proche de la famille.
Article rédigé par franceinfo - Aurore Richard
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Jane Birkin est morte le 16 juillet 2023, à l'âge de 76 ans. (MARCUS BRANDT / DPA)

Jane Birkin est morte à l'âge de 76 ans, a appris franceinfo dimanche 16 juillet auprès d'un proche de la famille. Elle avait récemment annulé pour des raisons de santé des concerts à Paris prévus en juin ainsi que sa présence à des festivals cet été.

Fin 2020, elle décryptait des moments-clés de sa carrière au micro d'Elodie Suigo sur franceinfo, à l'occasion de la sortie de son album Oh ! Pardon tu dormais... 

>> La chanteuse et actrice Jane Birkin, l’ingénue anglaise qui a ravi le cœur des Français, s’est éteinte à 76 ans

Un "parcours dingue" commencé en France

"Un parcours dingue dont le début aurait pu ne pas commencer si j'étais restée en Angleterre et si mon mariage avec John Barry avait marché, là je serais en train de chauffer sa 'soupe de tortue'. Coup de chance pour moi, il s'est barré. J'avais alors tout le bénéfice de ma fille Kate et ce qu'il fallait pour oser, pour faire une audition à Paris. C'est là que je suis tombée sur Serge Gainsbourg. Si ça n'avait pas été pour Grimblat, je n'aurais pas été en France du tout. J'avais une mère très spectaculaire et la famille de mon père était très respectable, je n'aurais peut-être pas osé faire grand chose". 

Une chanson singulière : "Je t'aime moi non plus"

"C'est vraiment Serge qui m'a fait écouter la version de Je t'aime moi non plus de Brigitte Bardot. Comme j'étais très éprise de lui, c'est vrai que quand il m'a demandé si je voulais la chanter, j'ai sauté sur l'occasion en disant oui, parce que je ne voulais pas qu'il se mette dans une cabine téléphonique avec n'importe quelle beauté qui louchait un peu sur ce projet. Je n'aime pas du tout ma voix dans cette chanson. Quand on réécoute, c'est toujours trop haut perché". 

La perte tragique de sa fille Kate 

Dans l'album Oh ! Pardon tu dormais…, elle écrit "Ma fille s'est foutue en l'air", en hommage à sa fille, Kate Barry, morte en 2013. "C'était impossible de commencer ce travail sans avoir fait une chanson ou deux à son propos donc j'ai écrit 'Ma fille s'est foutue en l'air'. Et puis son visage est revenu. La dernière fois que je l'avais vue. Même si j'ai du mal à écouter cette chanson. Aujourd'hui, il y a un trou, un espace vide. Je garde sa surprenante nature de voix, c'était une fille tellement drôle, une fantaisie extraordinaire, une douleur, une mélancolie et une façon de prendre du temps pour les gens quand elle a créé un centre pour des narcotiques et des alcooliques. C'était une personne d'une douceur absolue. C'est difficile de ne pas en faire un ange. J'en garde maintenant ses folies, ses excentricités que je ne trouve pas ailleurs et son regard, il y a une tendresse absolue et une blessure". 

Son histoire d'amour avec Serge Gainsbourg 

"Avec Serge Gainsbourg, ça n'a pas été un coup de foudre. C'est peut-être pour cela que ça a duré plus longtemps parce que je le découvrais petit à petit. Il me terrifiait au départ. Il avait un regard narquois donc quand on s'est retrouvés sur un tournage, je le trouvais tellement distant. Ensuite, il a fait un dîner chez Régine je crois. Il y avait une piste de danse, j'ai tiré Serge sur la piste, et il marchait sur mes pieds. Je me suis dit : 'Ah bonheur ! Ça veut dire qu'en fait, il ne sait pas danser. Il est maladroit'. Toute cette arrogance, c'est une façon de cacher la personne timide qui est derrière, terriblement candide. C'était un délice d'homme".

La dernière interview de Jane Birkin avec Elodie Suigo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.