Les Atelières, ex-Lejaby, mettent en vente leur première collection de lingerie

Elles ont frôlé le dépôt de bilan au printemps dernier. Aujourd'hui, elle relèvent le challenge qu'elles s'étaient fixées : mettre en vente leur première collection de lingerie. C'est chose faite, l'e-boutique des Atelières est ouverte.

(PHOTOPQR/LE PROGRES/Richard Mouillaud)
Fin 2011, la fin de Lejaby était déclarée, scellant par là même le funeste sort des ouvrières et corsetières spécialisées. C'était sans compter sur la détermination de quelques-uns qui ont décidé de reprendre le flambeau. Notamment Muriel Pernin qui ouvre "Les Atelières" à Villeurbanne près de Lyon, pour continuer ce métier au service d'autres maisons, et pour réaliser aussi une ligne de lingerie propre. 

En mars dernier, le crash a bien failli arriver. Il faut dire que la crise rend les banques frileuses. Une offensive médiatique a été lancée, et une scouscription publique mise en place avec succès. Finalement les établissements bancaires ont suivi eux-aussi. La "e-boutique" vient d'ouvrir, et d'ici la fin de l'année 6000 sous-vêtements seront mis en vente pour la première collection, à partir de 40 euros, et pour plus d'un millier d'euros pour quelques pièces exceptionnelles.

Le reportage de Cécile Banasik, Sylvie Adam, Véronique Paillot :