Cet article date de plus d'un an.

La joyeuse ode au mouvement et à la liberté de Satoshi Kondo, le nouveau créateur femme d'Issey Miyake

Satoshi Kondo a présenté le 27 septembre sa première collection pour la ligne femme Issey Miyake. Il connaît bien la maison japonaise qu'il a rejoint en 2007 où il s'est occupé, entre autres, du design de la ligne Homme Plissé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Défilé Issey Miyake prntemps-été 2020, à la Paris Fashion Week, le 27 septembre 2020 (FRANCOIS MORI/AP/SIPA / SIPA)

"A l'origine du vêtement, il y a l'acte simple de nous envelopper dans une pièce de tissu, peut-être juste une envie de parer notre corps. S'y attache, un sentiment jubilatoire, un plaisir primitif, instinctif" explique une note remise aux invités du défilé Issey Miyake pour le printemps-été 2020. 

Pour sa première collection féminine, le nouveau directeur artistique Satoshi Kondo a vraiment conjugué ce sentiment de joie. Ici, pas de mannequin triste au regard évanescent qui marche en file indienne... c'est au contraire, un show joyeux qui a été proposé ce 27 septembre.

Un enchaînement de scénettes joyeuses et colorées pour un show performance

En guise de mise en bouche, deux filles en robes de couleur mastic - coiffées d'un grand chapeau de paille plus long sur l'arrière de la tête - précèdent cinq danseuses graciles en robes fluides vieux rose poudré qui virevoltent puis font une ronde sur le podium. Puis, voici deux groupes de cinq mannequins qui se croisent sous la verrière de l'espace CentQuatre à Paris.: le premier en noir et beige, le second en blanc et bleu dont les tenues représentent des motifs graphiques peints de grands coups de pinceaux.

Défilé Issey Miyake printemps-été 2020, à la Paris Fashion Week, le 27 septembre 2020 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Bouger, sautiller, danser, tournoyer... des vêtements pensés pour le mouvement

Le show se poursuit avec un autre groupe en robe monochrome portant de grands sacs frangés déclinés dans des tonalités franches : rouge, violet, turquoise... avant que n'arrivent de curieuses créateurs enveloppées dans d'amples impers fluides en toile de Nylon - aussi léger que la toile de parachute - qui sont zippés de la tête au pied comme un cocoon. Ce matériau va être ensuite utilisé en turquoise, matic et corail pour de grandes robes aériennes dans lesquelles les mannequins tournent sur elles même comme des derviches tourneurs.... tandis qu'autour d'elles évoluent d'autres mannequins montées sur des skateboards. Satoshi Kondo semble nous dire : habillé en Issey Miyake, la liberté de mouvements est totale tant le vêtement est confortable, léger. 

Défilé Issey Miyake prntemps-été 2020, à la Paris Fashion Week, le 27 septembre 2020 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Et si souvent le choix d'un décor ou d'une scénographie fait oublier le vêtement, il n'en est rien dans le cas présent bien au contraire : avec ce show ludique tout en mouvement où les scénettes s'enchaînent sans discontinuer, le spectateur est au coeur d'une féerie de couleurs énergiques. 

Autre moment ludique quand descendent du plafond trois cercles tendus de tissus multicolores. Trois mannequins se positionnent en dessous. Ces tissus sont en réalité des robes qu'elles enfilent en un clin d'oeil avant de sautiller prestement sur le podium. D'autres fils glissent encore jusqu'au sol : trois mannequins s'y accrochent pour une danse sur place qui semble sans fin. 

Le final prend la forme d'une dernière chorégraphie endiablée et colorée.

Défilé Issey Miyake prntemps-été 2020, à la Paris Fashion Week, le 27 septembre 2020 (DOMINIQUE MAITRE/WWD/REX/SIPA / SHUTTERSTOCK)

Satoski Kondo, un designer du sérail Miyake

Satoshi Kondo, issu du studio de design, est né en 1984. Il est diplômé du Ueda College of Fashion. En 2007, il a rejoint ISSEY MIYAKE INC comme designer chez Pleats Please et Homme Plissé. En 2016, Satoshi Kondo devient également le designer de la ligne Homme Plissé. La même année, il travaille sur le projet Ikko Tanaka ISSEY MIYAKE lancé par monsieur Miyake où il est chargé de représenter les oeuvres en deux dimensions du graphiste Ikko Tanaka pour qu’elles puissent prendre forme sur des vêtements. 

Le Japonais Satoshi Kondo, créateur du prêt-à-porter féminin d'Issey Miyake, 2019 (GO ITAMI)

En 2017, Satoshi Kondo a rejoint Miyake Design Studio. Yoshiyuki Miyamae qui occupait ce poste depuis 2011 se consacre désormais à un nouveau projet au sein de la société. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fashion Week

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.