EN IMAGES. Grace de Monaco, la princesse qui se rêvait en Dior

Un bel ouvrage, richement illustré de 85 robes haute couture, retrace l’histoire d'une amitié unique entre la maison de couture Dior et l’actrice fétiche d’Alfred Hitchcock. 

Grace Kelly aurait eu 90 ans cette année. Le musée Christian Dior de Granville célébre cet anniversaire avec une exposition inédite de robes du couturier fétiche de la princesse de Monaco présentées au public jusqu'au 17 novembre et le lancement d'un bel ouvrage, "Grace de Monaco, Princesse en Dior", publié aux éditions Rizzoli. Étoffé d’une sélection de photographies personnelles, de croquis et de clichés des robes portées par la princesse, ce livre met en lumière le goût particulier de Grace pour les créations Dior et ses liens complices avec Marc Bohan - Directeur Artistique de Dior dès septembre 1960 - qui trouve en elle l‘incarnation parfaite de son style.

Devenue princesse de Monaco en 1956, à la suite de son mariage avec le prince Rainier III, Grace montre un goût particulier pour les créations Dior. Dès le bal donné pour ses fiançailles à l’hôtel Waldorf-Astoria, à New York, elle apparaît vêtue d’une robe réalisée spécialement par les ateliers de la maison et pose, la même année, pour un portrait officiel, signé Yousuf Karsh, habillée du modèle haute couture Colinette imaginé par Christian Dior pour sa collection automne-hiver 1956-1957.

Après la disparition du couturier, Marc Bohan trouve en elle l’incarnation parfaite d’une élégance racée, moderne, sobre et raffinée, en symbiose avec sa vision de la couture. "Elle était emblématique de mon style, un style que l’on remarquait, mais qui n’était jamais agressif. Les robes chemisier, les blouses et le crêpe de Chine étaient son genre", confie Marc Bohan dans une interview inédite à découvrir dans ce livre. La princesse voit en lui non seulement le couturier de l’air du temps et du glamour monégasque mais aussi un ami proche de la famille. 

Grâce de Monaco, Princesse en Dior. Textes de Florence Müller, Frédéric Mitterrand, Brigitte Richart et Vincent Leret. Edition Rizzoli New York

17
Christian Dior par Marc Bohan. Robe longue en jersey corail et broderies or haute couture automne-hiver 1968. Collection Palais princier de Monaco. LAZIZ HAMANI
27
Christian Dior par Marc Bohan. Robe en mousseline façonnée de panne verte, garnie de plumes d’autruche haute couture automne-hiver 1971. Collection Palais princier de Monaco. LAZIZ HAMANI
37
Christian Dior par Marc Bohan. Robe du soir longue en jersey de soie blanc, ornée de plumes d’autruche blanches, haute couture automne‑hiver 1968. Collection Palais princier de Monaco. Grace de Monaco la portera par exemple au Royal Variety Charity Show au Royal Festival Hall de Londres, le 16 novembre 1970. LAZIZ HAMANI
47
Christian Dior. Robe-manteau en lainage chevrons noir et blanc,
haute couture automne-hiver 1969. Collection Palais princier de Monaco. LAZIZ HAMANI
57
Christian Dior par Marc Bohan. Robe-bermuda du soir en crêpe violet haute couture printemps-été 1967. Collection Palais princier de Monaco. La Princesse fera la couverture du magazine Elle 17 août 1967 avec ce modèle. LAZIZ HAMANI
67
Grace de Monaco en Christian Dior par Marc Bohan. Robe en soie marine brodée de bois et raphia haute couture printemps-été 1967. Collection Palais princier de Monaco. PICTURE ALLIANCE
77
Couverture du livre "Grâce de Monaco, Princesse en Dior". Textes de Florence Müller, Frédéric Mitterrand, Brigitte Richart et Vincent Leret. Edition Rizzoli New York  RIZZOLI NEW YORK EDITION