Alber Elbaz, Charles de Vilmorin et Sterling Ruby : les trois nouveaux membres invités de la haute couture printemps-été 2021 à suivre

Alber Elbaz et sa nouvelle marque AZ Factory, le Français Charles de Vilmorin et S.R. Studio LA. CA, la marque de l'artiste américain Sterling Ruby sont présents pour la première fois à la semaine parisienne de la haute couture printemps-été 2021, en version digitale.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le créateur Alber Elbaz en novembre 2018 à Oxfordshire, en Angleterre (DAVID M. BENETT / GETTY IMAGES EUROPE)

Parmi les 28 maisons vitrines d’un patrimoine cousu main, qui présentent du 25 au 28 janvier 2021 leur collection sous format digital, trois nouveaux membres ont été invités à rejoindre la semaine de la haute couture parisienne pour la saison printemps-été 2021.

Il s'agit d'Alber Elbaz et sa nouvelle marque AZ Factory, de Charles de Vilmorin et de l'artiste américain Sterling Ruby. Découverte de ces trois univers. 

AZ Factory, la nouvelle marque de Alber Elbaz 

Derrière le nom AZ Factory se cache la très attendue nouvelle marque d’Alber Elbaz. A pour la première lettre de son prénom, Z pour la dernière de son patronyme. Elle est née d’un partenariat entre le couturier - resté 14 ans à la direction artistique de Lanvin avant d'en être évincé en 2015, ce qui avait suscité des remous dans le monde de la mode - et le géant du luxe suisse Richemont.

Entre-temps le couturier américano-israélien, directeur artistique culte égaleme,nt passé par Yves Saint Laurent, a lancé plusieurs collaborations dont entre autres, en juillet 2019, la collection Tod’s Happy Moments by Alber Elbaz, réalisée en collaboration avec la maison de luxe italienne Tod’s. Le 26 janvier, ce sera donc la première présentation de cette griffe de luxe avec une approche exclusivement numérique. 






Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par AZ Factory (@azfactory)

Si l’on ne présente plus Alber Elbaz, les deux autres nouveaux noms devraient susciter eux aussi une certaine curiosité.

Charles de Vilmorin et sa jeune marque lancée en 2020

A commencer par Charles de Vilmorin né en 1996 - passé par l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne et diplômé d'un master à l'Institut Français de la mode - le créateur, qui compte au nombre de ses expériences professionnelles un passage dans le studio femme de Lanvin, a fait ses débuts en plein confinement en lançant sa marque d’habillement féminin et masculin sur Instagram fin avril 2020.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Charles de Vilmorin (@charlesdevilmorin)

Il est l’un des designers émergents à avoir été sélectionnés par Gucci pour présenter son travail lors du GucciFest, en novembre 2020. Il s’est fait remarquer pour ses créations exubérantes et colorées, puisant dans un univers fantaisiste avec une esthétique féerique rappelant le monde de l’enfance mais aussi pour son approche unisexe et ses techniques expérimentales dans les broderies et les textures.

S.R. Studio LA. CA, la marque de l'artiste américain Sterling Ruby 

Enfin, il faudra aussi compter avec l'artiste américain multidisciplinaire Sterling Ruby basé à Los Angeles. Connu pour ses céramiques, sculptures, peintures, collages, photographies et vidéos, il a effectué sa première intrusion dans la mode en collaborant régulièrement avec Raf Simons lorsque ce dernier œuvrait chez Dior, puis chez Calvin Klein. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @sterlingruby

En juin 2019, le plasticien a lancé sa marque S.R. Studio LA. CA. avec un premier défilé au Pitti Uomo de Florence, avant d’intégrer la semaine du prêt-à-porter féminin de Paris en septembre 2020. En juillet, Sterling Ruby avait par ailleurs dévoilé une collection de pièces uniques entièrement réalisées à la main. Au cours de la dernière décennie, Sterling Ruby a créé des vêtements avec ses oeuvres. Il est inspiré par les traditions américaines, la culture et l'artisanat. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.