Chic, classe et extravagance coexistent à la Milan fashion week

A Milan, référence du bon goût, c'est le règne de la classe et du chic bourgeois ! Du plus extravagant au plus classique, tous les styles cohabitent dans la quarantaine de défilés inscrits du 17 au 20 janvier au menu de la fashion week masculine automne-hiver 2015-16. Hipsters et fashion victims s'y pressent alors qu'un vent d'optimisme souffle, à nouveau, sur ce secteur clé du Made in Italy.

TIZIANA FABI / AFP
112
Chez Dolce & Gabbana, le mot d'ordre est "Familles, je vous adule". Tels des statues dans un musée de cire, ils sont tous debout là en un portrait géant et vivant, des aïeux, des moyens, des jeunes et même un bébé, en tout 5 familles habillées de sombre, illustrant et assistant au défilé en même temps. On les retrouve en photo ou en dessin sur les sweaters de la collection intitulée "DG Family". D'autres arborent des motifs de tableaux classiques ou proclament des slogans comme "L'amour pour toujours", "Sicile" ou "Je t'aime tant".TIZIANA FABI / AFP
212
TIZIANA FABI / AFP
312
La collection Emporio Armani a une sensibilité urbaine caractérisée par la présence du jersey et l'usage de la maille. Les jerseys aux coupes franches donnent du volume aux cabans et parkas aux finitions mohair. L'innovation des tissus et le goût pour le contemporain sont exprimés dans le tissage en chevron et le jacquard damier dans lequel est tissé un fil d'or et d'argent, interrompu par un coup de pinceau abstrait, référence à l'art traditionnel japonais du Shodo. Le détail qui définit le vêtement est le macro zip. La veste, sans doublure et déstructurée, utilise les détails des bombers tels que le mini col, les poignets, la ceinture en bord côte, portée avec un pantalon de costume. Les vestes sont dérivées en maille compacte camel et zip doré ou avec un gilet incorporé. TIZIANA FABI / AFP
412
TIZIANA FABI / AFP
512
TIZIANA FABI / AFP
612
TIZIANA FABI / AFP
712
Chez Ermenegildo Zegna, les mannequins sortent du bois, une forêt herbeuse et touffue, où chantent de petits oiseaux, et défilent sur un chemin de terre. Mais cela ne les empêche pas de décliner un nombre non défini de nuances de gris, pour certains agrémentés de reflets brillants. Ils arborent de confortables casquettes et de nombreux accessoires, dont des sacs en cuir ressemblant à des sacs à dos mais portés devant. TIZIANA FABI / AFP
812
TIZIANA FABI / AFP
912
TIZIANA FABI / AFP
1012
Le nom du successeur de l'ancienne directrice de la création de Gucci, Frida Giannini, est imminent, a indiqué le groupe en marge du défilé. Le groupe, qui avait annoncé à la mi-décembre le départ du tandem de direction composé du PDG Patrizio di Marco et de sa compagne Frida Giannini, a présenté une collection entièrement refaite à la suite du départ de Mme Giannini et conçue en l'espace d'à peine "5 ou 6 jours" par le bureau de style. Unisexe et plus romantique, elle marque un changement d'avec les précédentes, qui étaient caractérisées par plus de virilité. Frida Giannini devait s'en aller fin février mais a anticipé son départ. Parmi les noms de successeurs qui circulent selon le site de mode Women's Wear Daily, figurent Alessandro Michele (bras droit de Frida Giannini chez Gucci), le couturier Riccardo Tisci (Givenchy), Maria Grazia Chiri (Valentino) ou encore le créateur Joseph Altuzarra. TIZIANA FABI / AFP
1112
TIZIANA FABI / AFP
1212
Chez Jil Sander, le nouveau directeur créatif Rodolfo Paglialunga était très attendu pour sa première collection dans la maison allemande. Atmosphère sobre et rétro parfois égayée par des chausses orange vif ou un col roulé jaune. "J'ai essayé de rendre la collection facilement approchable par les clients. Je ne voulais pas créer l'image d'un homme abstrait, idéalisé. Je voulais injecter un sens de la vie réelle", avait fait savoir le couturier qui n'habillait jusqu'ici que les femmes. TIZIANA FABI / AFP