2e journée du masculin été 2014 : Issey Miyake apporte sa dose de peps

Seuls 8 créateurs défilaient au 2e jour de la fashion week parisienne. Yusuke Takahashi - qui signe sa première collection officielle pour Issey Miyake Men - remporte mon coup de coeur quotidien avec une collection colorée mais bien dosée faisant appel, entre autres, à la technique du tye & dye.

: PIXELFORMULA/SIPA
19
Chez le Japonais Issey Miyake, un nouveau créateur pour la ligne masculine Yusuke Takahashi, 28 ans, présentait sa première collection. "Open the window and look at the world" serait le slogan maison cette saison... en effet, juste avant le top départ du défilé, trois mannequins ont ouvert les fenêtres de la véranda... Le créateur a particulièrement travaillé les techniques traditionnelles de teinture en tye and dye, avec une grande variété de couleurs. J'ai adoré la grande chemise rouge tachetée de blanc, qui se décline aussi en bleu et en gris. A piquer immédiatement à ces Messieurs. Les couleurs semblent être mélangées de façon anarchique sur certaines pièces alors que l'allure est très géométrique sur d'autres. Ainsi sur une grande blouse noire portée sur un bermuda apparaissent des carrés rouges, blancs et bleus. F.Guillot/AFP
29
Le Belge Dries Van Noten a des rêves bucoliques. Les fleurs sont quasiment dans toutes ses silhouettes. Un mannequin défile en bermuda marine avec de grosses fleurs jaunes; d'autres, rose pâle, décorent une chemise bleu foncée légèrement transparente. Un imperméable sombre avec des fleurs bleu et vert foncé termine une silhouette. Les manteaux de demi-saison sont ceinturés à la taille. Le créateur a dessiné des vestes militaires. Le vestiaire est globalement sombre mais des touches de couleur (notamment moutarde) apparaissent parfois. Les Arts Décoratifs présentent en 2014, l’exposition Dries Van Noten. Pour ce projet, dans lequel le créateur met en scène son univers, il a été invité à découvrir les réserves et les collections des musées. Certains motifs de textiles du XIXe siècle l’ayant séduit, il les a reproduits pour cette collection estivale. PIXELFORMULA/SIPA
39
Yohji Yamamoto est resté fidèle à son style, avec des vêtements larges et décontractés. Des pantacourts amples et légers, des pantalons noir brillants, de longs trenchs noir métallique, des vestons en lin foncés habillaient les mannequins aux cheveux longs tressés. Le créateur s'est permis une touche claire au milieu de tout ce noir, avec des ensembles blancs.    PIXELFORMULA/SIPA
49
Jean Paul Gaultier réinterprète les classiques du vestiaire masculin. Cette saison, pas de défilé mais une présentation sur RDV, une formule que j'apprécie tout particulièremement car c'est l'occasion de voir de près les collections, de toucher les matières, de découvrir les détails et les finitions et parfois d'échanger avec les créateurs. C'est une renconte entre le vestiaire du business man et celui du touriste : le costume est couplé à un marcel ultra décolleté et une paire de sandale à élastiques. A noter une invasion de motifs, fleurs; carrelage qui bousculent graphiquement la silhouette. Le motif du foulard cravate s'invite en 2 dimensions sur un look bermuda et chemise en soie. J'ai bien aimé la résille qui vient bouculer la veste classique, la chemise ou le T.shirt blanc. Patrick Kovarik / AFP
59
Rick Owens a présenté un show déjanté, avec de la musique punk/metal à fond et des guitaristes dans les airs, la tête en bas. Comme à son habitude, le créateur américain a décliné une collection presque uniquement avec du noir et du cuir. La plupart des coupes sont droites, comme de grandes tuniques en cuir. A noter un blouson en cuir près du corps, avec un dos nu, recouvert de franges. F.Mori /AP/SIPA
69
Le coréen WooyoungmiT.Camus/AP/SIPA
79
Le Britannique Kim Jones, chez Louis Vuitton, s'inspire d'un road trip entre la côte est et la côte ouest américaine. Des hommes sont chics avec leurs costumes près du corps. Ils osent les petits carreaux aussi bien sur la veste que sur la chemise. Le soir, le noeud papillon noir est allié à un costume clair ou dépareillé. Pour voyager, il se glisse dans un blouson du genre Teddy mais avec "Louis Vuitton" écrit dans le dos. Il y a aussi des vestes en cuirs caramel ajustées et la saharienne. Du sac pour ordinateur, au sac de voyage ou à la petite valise, les mannequins ont porté des bagages clairs (gris et beiges). Le damier est omniprésent mais le logo Vuitton se fait plus discret.EPA/MAXPPP
89
Le styliste Philip Lim, américain d'origine chinoise, a présenté sa collection pour sa marque 3.1. Il a trouvé son inspiration dans le surf des années 70. Mais les silhouettes passent bien en ville aussi. Le styliste a redessiné des combinaisons de surfeurs pour en faire des T-shirts en néoprène avec zip sur l'épaule. A noter de légers blousons irisés dorés ou bleus. Le cuir peut se porter à même la peau, en top, ou en bermuda...  Ici les fleurs sont très colorées, sur fond noir, sur des T-shirts, des pantalons, des blousons en cuir.  PixelFormula/SIPA
99
Francois Mori/AP/SIPA