Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo A la recherche du Marcel Proust perdu

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
modul proust v4
Article rédigé par
France Télévisions

Un universitaire québécois affirme avoir identifié le romancier dans une archive vidéo. Il s'agirait de la première image animée de l'auteur.

Est-ce Marcel Proust qu’on aperçoit sur ce film 35 mm datant de 1904 ? Jean-Pierre Sirois-Trahan, professeur à l'université de Laval, à Québec, pense avoir découvert les premières images animées de l’auteur du roman A la recherche du temps perdu. La pellicule dormait dans les archives du CNC, le Centre national du cinéma, à Bois-d'Arcy dans les Yvelines, relate Le Monde.

Proust, invité à un mariage chez les Greffulhe

Les images sont celles du mariage de la fille de la comtesse Greffulhe, une amie de Marcel Proust qui a servi de modèle au personnage de la duchesse de Guermantes. La vidéo dure une minute à peine. Et selon Jean-Pierre Sirois-Trahan, on sait que l’auteur a assisté à ce mariage.

Alors que l’aristocratie de l’époque en habit d’apparat descend l’escalier de l’église à la fin de la cérémonie, on aperçoit, à la 37e seconde, un jeune homme à l’allure nonchalante, avec son chapeau melon et sa tenue gris perle, qui contraste avec toute la sophistication des vêtements pompeux et ronflants portés par les autres invités. 

"Proust en mouvement, on ne l’avait jamais vu"

Les spécialistes proustiens scrutaient ces archives familiales depuis de longues années, rappelle Libération. Et Jean-Yves Tadié, qui a dirigé l’édition de Proust dans La Pléïade, avoue aujourd'hui sans peine son émotion. "Les arguments déployés" par Jean-Pierre Sirois-Trahan "sont excellents". L'écrivain "était seul à ce mariage", ajoute Jean-Yves Tadié. "C’est son allure physique. Sa taille, son visage, sa petite moustache qu’il portait à l’époque, même son chapeau a pu être identifié. Sa redingote."

Tout cela concourt à accréditer la thèse que c’est bien Marcel Proust qu’on voit sur ce film. "On est très heureux de l’avoir car Proust en mouvement, on ne l’avait jamais vu. Les photos ne donnent jamais cette impression bien sûr", conclut avec émotion Jean-Yves Tadié.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.