Salman Rushdie : 33 ans de vie sous la menace d’une fatwa

Publié
Salman Rushdie : 33 ans de vie sous la menace d’une fatwa
France 2
Article rédigé par
M. Burgot, E. Jarlot - France 2
France Télévisions

Salman Rushdie est souvent considéré comme un symbole de la liberté d’expression. La vie de l’écrivain britannique a basculé il y a 33 ans, lorsque son livre "Les Versets sataniques" a embrasé une partie du monde musulman. Sa tête avait été mise à prix, le forçant à vivre dans la clandestinité et sous protection policière.

La vie de Salman Rushdie a commencé à la publication de son livre Les Versets sataniques en 1988. Pour l’ayatollah Khomeini, ce roman est une offense à l’islam. Le guide suprême proclame alors une fatwa, un décret religieux contre l’écrivain, invitant les musulmans à l’assassiner. La vie de l’auteur britannique d’origine musulmane est alors devenue un enfer. Au Pakistan, en Inde et en Iran, des manifestants crient leur haine. Alors commence pour lui une vie de clandestinité, se déplaçant de cache en cache sous protection policière. 

"Madonna a plus de fanatiques que moi"

Lors d’une conférence de presse en 1992 à Londres (Royaume-Uni), l’écrivain le plus menacé au monde a eu un trait d’humour : "D’autres ont le même problème. Madonna a plus de fanatiques que moi", déclarait-il. 20 ans plus tard, en 2008, il ne vit plus en clandestinité, même si la fatwa n’a pas encore été levée. Ces dernières années, l’auteur vivait aux États-Unis, sans protection policière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.