Renaudot et Goncourt : les romans de Sylvain Tesson et Jean-Paul Dubois réimprimés à 200.000 exemplaires

Les prix littéraires sont généralement un gros moteur de ventes : les éditeurs réimpriment massivement les romans de Jean-Paul Dubois et Sylvain Tesson qui viennent de remporter le Goncourt et le Renaudot.

Jean-Paul Dubois a reçu le prix Goncourt 2019 pour \"Tous les hommes n\'habitent pas le monde de la même façon\" (L\'Olivier), chez Drouant à Paris, le 4 novembre 2019
Jean-Paul Dubois a reçu le prix Goncourt 2019 pour "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (L'Olivier), chez Drouant à Paris, le 4 novembre 2019 (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

Les prix Goncourt et Renaudot à peine proclamés, les éditeurs ont prévu des réimpressions massives des livres primés.

Selon le magazine professionnel Livres Hebdo, les éditions de L'Olivier (groupe Médias Participation), qui savourent leur premier prix Goncourt après que Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois a été primé, ont prévu une réimpression du roman à 220 000 exemplaires. Avant le Goncourt le livre avait été tiré à 111 000 exemplaires. Selon l'institut GfK, 46 000 exemplaires du roman de Jean-Paul Dubois, sorti en août, avaient été vendus avant le prix Goncourt.

Une cinquième réimpression pour le Renaudot

Publié le 10 octobre et tiré initialement à 120 000 exemplaires, La panthère des neiges (Gallimard) de Sylvain Tesson, récompensé par le prix Renaudot, en est déjà à sa cinquième réimpression pour atteindre 180 000 exemplaires. Depuis l'attribution du Renaudot, une nouvelle réimpression de 200 000 exemplaires est en cours. Selon Gallimard, cité par Livres Hebdo, le livre s'est déjà écoulé à 140 000 exemplaires.

Le prix Goncourt reste le prix littéraire le plus prescripteur pour les ventes de romans. Selon une récente étude de l'institut GfK pour le magazine Livres Hebdo, sur la période 2014-2018, un prix Goncourt s'écoule en moyenne à 367 100 exemplaires, devant le Goncourt des lycéens (314 000 exemplaires) et le Renaudot (219 800 exemplaires).

Derrière, le prix du roman Fnac prend de l'importance (171 300 exemplaires), devançant les quatre autres grands prix d'automne : Académie française (116 300 exemplaires), Femina (85 500), Interallié (46 900) et Médicis (34 600).

Le prix Femina doit être décerné mardi et le prix Médicis le sera vendredi. Le Goncourt des lycéens sera proclamé le 14 novembre.