Fouad Laroui reçoit le prix Jean Giono

Le prix Jean Giono 2014 a été attribué jeudi à l'auteur marocain d'expression française et néerlandaise Fouad Laroui pour son roman "Les tribulations du dernier Sijilmassi", paru aux Editions Julliard.

L\'écrivain Fouad Laroui
L'écrivain Fouad Laroui (Isabelle Simon / SIPA)
Dans ce roman, un ingénieur d'origine marocaine, Sijilmassi, s'interroge sur le sens de sa vie et décide de revenir aux sources, dans le pays de ses ancêtres. Arrivé à l'aéroport de Casablanca, il entreprend de rejoindre la ville à pied, ce qui lui vaut de rentrer chez lui encadré par deux gendarmes.
 
Fouad Laroui Goncourt de la nouvelle en 2012
 
Fouad Laroui, qui vit à Amsterdam et écrit également en néerlandais, est lui-même ingénieur et docteur en sciences économiques. Né en 1958 à Oujda, au Maroc, il est diplômé de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées en France, et a enseigné l'économétrie puis les sciences de  l'environnement à l'université, aux Pays-Bas. Mais il a toujours mis au-dessus de tout son autre passion : la littérature.
 
Fouad Laroui a déjà remporté le Goncourt de la nouvelle en 2012 avec "L'Étrange affaire du pantalon de Dassoukine", et son livre "Les tribulations du dernier Sijilmassi" a été retenu dans la première sélection du Goncourt en septembre.
 
Parrainé par la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, le prix Jean Giono a déjà été attribué à Jean d'Ormesson, J.M.G Le Clézio, François Nourissier ou Michel Déon.