Pays-Bas : le choix d'une traductrice blanche pour la poétesse Amanda Gorman suscite un tollé, la traductrice démissionne

Des voix s'étaient élevées pour dénoncer l'absence d'une personne noire pour traduire la jeune Afro-Américaine Amanda Gorman, très en vogue depuis son intervention lors de l'investiture du nouveau président des États-Unis Joe Biden.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Amanda Gorman le 20 janvier 2021 à Washington, lors de la lecture de son poème qui a marqué les esprits au-delà des frontières nord-américaines (PAT BENIC / MAXPPP)

Face aux critiques, la jeune écrivaine néerlandaise Marieke Lucas Rijneveld, 29 ans, a jeté l'éponge. Elle a démissionné de son poste de traductrice de la poétesse Amanda Gorman, la jeune star afro-américaine de l'investiture de Joe Biden, après un tollé autour du fait qu'un traducteur noir n'a pas été choisi.

Marieke Lucas Rijneveld, devenue l'an dernier plus jeune lauréat du prix international Booker pour son roman L'Inconfort du soir, avait été choisie pour cet emploi de traduction par l'éditeur néerlandais Meulenhoff. Mais après des critiques aux Pays-Bas sur le choix d'une traductrice blanche, Marieke Lucas Rijneveld, qui utilise le pronom non binaire "iel" (signifiant ainsi qu'elle ne s'identifie pas en termes de genre, ni féminin ni masculin), a annoncé sa démission de son poste de traductrice de l'œuvre de Gorman The Hill We Climb.

"Mon cœur et mon esprit sont toujours remplis des événements de ces derniers jours", a déclaré Marieke Lucas Rijneveld lundi soir 1er mars sur son compte Twitter (communiqués en néerlandais), ajoutant vouloir publier un poème sur la polémique de ces derniers jours, intitulé La poésie unit, réconcilie et guérit.

Des critiques sur les réseaux sociaux, un choix jugé "incompréhensible" par une militante noire

Le choix en tant que traducteur de Marie Lucas Rijneveld - dont le roman décrit les effets d'une tragédie sur une famille religieuse d'éleveurs bovins, du point de vue d'une jeune fille - avait déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux des Pays-Bas. La militante Janice Deul, qui est noire, a déclaré dans une tribune (en néerlandais) qu'il s'agissait d'"un choix incompréhensible", ajoutant comprendre les personnes "qui ont exprimé leur douleur, leur frustration, leur colère et leur déception sur les médias sociaux."

Selon Janice Deul, la maison d'édition a manqué une "occasion" en n'employant pas une personne noire pour traduire l'œuvre d'Amanda Gorman. Marieke Lucas Rijneveld est "blanche, non-binaire et n'a aucune expérience dans ce domaine", a-t-elle asséné, ne limitant pas ses réserves à la seule couleur de peau de sa compatriote néerlandaise.

Vendredi 26 février, Marieke Lucas Rijneveld s'est déclarée choquée "par le tollé" autour de son "implication dans la diffusion du message d'Amanda Gorman" : "Je comprends les gens qui se sentent blessés par le choix de Meulenhoff", avait-elle déclaré sur Twitter.

La traductrice regrette de renoncer à une "mission formidable et honorable"

Marieke Lucas Rijneveld a affirmé toujours bénéficier du soutien de l'équipe d'Amanda Gorman, ajoutant que cela aurait été une "mission formidable et honorable" de traduire sa poésie. "J'aurais mis tout mon amour dans la traduction du travail d'Amanda, considérant que la plus grande tâche est de garder sa force, son ton et son style", a-t-elle ajouté. De son côté, l'éditeur Meulenhoff a déclaré avoir été "touché" par les réactions qui l'ont "amené vers de nouvelles perspectives", ajoutant comprendre la décision de Marieke Lucas Rijneveld.

Amanda Gorman, 22 ans, est devenue une célébrité internationale après avoir récité, lors de l'inauguration du président américain Joe Biden, son poème The Hill We Climb, inspiré par l'attaque du Capitole américain et dans lequel elle déclare que la démocratie "ne peut jamais être vaincue définitivement". La traduction française de l'œuvre d'Amanda Gorman est réalisée par la chanteuse belgo-congolaise Marie-Pierra Kakoma, qui porte le nom de scène Lous and the Yakuza.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.