#marquepage du 2 juin 2021 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant !

Article rédigé par
Anne-Marie Revol - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marque Page, la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol (FRANCE TELEVISIONS)

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’auteure qui se cache derrière ses quatre clichés porte le prénom d’un oiseau chanté par Caetano Veloso, Nana Mouskouri et Tino Rossi ! Philippe Soussan, libraire aux Vraies richesses, à Juvisy-sur-Orge, s’est laissé envoûter par Les grands chevaux, de Fanny Wallendorf. Quant aux Instagrameurs, ils défendent tous, comme un seul homme, La sirène, le Marchand et la Courtisane, d’Imogène Hermes Gowar.

marque page

Un quiz sinon rien !

L’écrivaine qui nous a adressé cette semaine ses quatre photos, est une "bourgeoise assumée" du VIe arrondissement. Son débit est rapide. Très rapide, même. Elle peut se montrer parfois "maladroite" – c’est elle qui le dit, pas moi ! - et s'en excuse volontier. Fille de dentistes, elle a grandi entre le Luxembourg et l’Ecole Alsacienne où elle a été élève de la sixième à la terminale. Journaliste et réalisatrice de documentaires, elle est adepte du vagabondage autobiographique. Sa vie, sa famille, ses amants, ses amis sont souvent ses meilleurs sujets. C’est ainsi qu’elle nous a partagé les guerres de son grand-père, son avortement à dix-sept ans, sa passion pour le crawl ou ses nuits d’été à Brooklyn. Dans son panthéon, on découvre des personnalités aussi éclectiques que Lauren Bacall, Arsène Lupin, Philip Roth, Patrick Modiano ou Annie Ernaux qu’elle "vénère." Son dernier opus, paru chez Stock, raconte son indéfectible amitié pour Héloïse emportée par un cancer à cinquante ans. Any idea ?

Le libraire sort les grands chevaux ! 

Le premier roman de Fanny Wallendorf, L’Appel, avait déjà "enthousiasmé" Philippe Soussan, libraire aux Vrais richesses à Juvisy-sur-Orge. Ce deuxième ouvrage, Les grands chevaux, tout aussi étrange - et lui aussi publié chez Finitude -, "raconte l’histoire de deux hommes que tout sépare." Le premier, "Kerr qui est dépressif", vit dans la ville d’en haut où il est responsable d’une station-service. Le second, "Niels, qui est en symbiose avec la nature", vit dans la ville d’en bas où il est cracheur de feu. Confrontés à leur noirceur intérieure, ils cherchent à fuir les racines du/de leur mal... "A travers ces deux hommes, c’est l’histoire d’une rencontre qui n’aura jamais lieu. Ou qui aura lieu qui sait…" A vous de le découvrir !

Les bookstagrammeurs répondent à l’appel de la sirène…

Cette semaine, les livrestagrammeurs nous recommandent la lecture de La sirène, le marchand et la courtisane, d’Imogene Hermes Gowar publié chez Acte Sud. En 1785 à Londres, "Hancock, simple (…) marchand, acquiert une sirène", auprès du capitaine d'un de ses navires, explique @maixentpuglisi. Ce faisant il accède au sommet la société mondaine et s’attire les faveurs d’Angelica, une courtisane - la femme la plus désirable qu’il ait jamais vue. Entre le timide commerçant et la belle scandaleuse se noue une relation complexe, qui va les précipiter l'un et l'autre dans une spirale dangereuse. "La sirène est plus un prétexte (…) qu'un véritable personnage. Le symbole des travers de l'humain, de leur absurdité", analyse @marielovesbooks22. "Un ouvrage rafraîchissant, passionnant et totalement réjouissant !", jure @nelfcapharnarum.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.