#marquepage du 31 mars 2021 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant !      

Article rédigé par
Anne-Marie Revol - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marque Page, la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol (FRANCE TELEVISIONS)

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’auteur qui se dissimule cette semaine derrière ses quatre photos perso aime faire peur à ses lecteurs ! Aurélie Barlet, libraire à Cagnes-sur-Mer s’est enthousiasmée pour un premier roman, Le cœur à l’échafaud, d’Emmanuel Flesch, paru aux éditions Calmann-Levy. Quant aux Instagrammeurs ils sont restés pantois devant l’inventivité toujours renouvelée d’Eric-Emmanuel Schmitt.   

marque page

Un p’tit quiz pour la route !

L’écrivain qui entend se faire reconnaître cette semaine avec ses quatre photos choisies avec cœur a été un temps journaliste. Après un passage très réussi par le bande-dessinée – près de trente albums à son actif, rien que ça ! –, il se lance dans la réalisation et l’écriture de scenarii. Avec son confrère Franck Thilliez, il crée pour France 2 le personnage d’Alex Hugo, flic solitaire attaché à ses montagnes, incarné par Samuel Le Bihan. Ses thèmes de prédilection ? L’ésotérisme, la science-fiction, la dark fantasy, l’anticipation et le polar fantastique. Si je vous dis que son nom comme son prénom sonnent presque japonais mais qu’il ne l’est… pas, cela devrait peut-être vous aider à la démasquer. N’est-il pas ?!

La libraire vibre pour un roman "de légère anticipation !"

Aurélie Barlet qui travaille à la libraire La Pléiade à Cagnes-sur-Mer s’est laissée cueillir par un premier roman, celui Emmanuel Flesch publié par les éditions Calmann-Levy. Dans Le cœur à l’échafaud, ce professeur d’histoire-géographie de son état, imagine que l’extrême-droite a pris le pouvoir en France et ce faisant a réinstauré la peine de mort. Dès les premières pages, nous sommes plongés en plein procès, celui de Walid Z., un jeune homme qui a grandi en cité et qui "avec une intelligence exceptionnelle", a réussi à devenir thésard. "Quand on le rencontre au palais de justice, on sait d’emblée qu’il est accusé d’avoir violé sa belle-mère." Comment va-t-il s’en tirer ? Peut-il d’ailleurs s’en tirer dans un pays où l’étranger est devenu, plus que jamais, l’ennemi ? Un livre tout en tension. Pour preuve, "quand on arrive à la fin on est près d’exploser !" Si c’est la libraire qui le dit…

"Paradis perdu" : le gros coup de cœur des bookstagrammeurs

Paradis perdus, c’est le titre du premier tome de La traversée des temps qu’Eric-Emmanuel Schmitt vient de publier chez Albin Michel. Ce faisant, il affronte un prodigieux défi : celui qui consiste à raconter l’histoire de l’humanité sous la forme d’un roman, "comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas", affirme une lectrice bluffée, @anne_and_books. Son héros ? "Le jeune Noam (…) né il y a 8000 ans dans un village préhistorique" explique @lesmotquilisent. Un véritable page-turner qui fait voyager dans le temps et dans l’espace. Tout simplement "époustouflant, philosophique, épique, romanesque, palpitant, humain…" pour @nooska_lit. Vivement la suite !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.