#marquepage du 19 mai 2021 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Découvrez en trois minutes, trois idées de livres, à dévorer… tout en vous amusant ! 

Article rédigé par
Anne-Marie Revol - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Marque Page, la chronique d'échos littéraires d'Anne-Marie Revol (FRANCE TELEVISIONS)

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’auteur qui se dissimule derrière ses quatre photos est traduit en vingt-cinq langues ! Marie-Adélaïde Dumont, libraire au Mans, s’est laissée happer par un roman historique, signé d’Eric Fouassier, Le bureau des affaires occultes. Quant aux Instagrammeurs, elles ont toutes fondu de bonheur devant Un fils à maman, de Véronique Mougin, publié chez Flammarion !

maruqe page

Un p’tit quiz et puis s’en vont !

L’auteur qui se cache cette semaine derrière ses quatre clichés se définit comme "un idéaliste qui caresse l’espoir que tous les hommes soient heureux." Elevé dans une famille de scientifiques, la lecture et l’observation du monde sont très tôt ses échappatoires. Bien qu'il envisage un temps de devenir psychiatre, il se tourne vers le monde de l’entreprise mais en voit rapidement les limites. Après une longue crise existentielle, il étudie la philosophie et la psychologie notamment aux Etats-Unis et en Asie. Devenu consultant en relations humaines, il se lance dans l’écriture et d’un premier ouvrage, L’homme qui voulait être heureux, qui sera un coup de maître : numéro 1 des ventes pendant plusieurs semaines, il sera traduit en vingt-cinq langues. Chacun de ses livres est aujourd’hui attendu avec impatience par ses admirateurs. Une idée, peut-être ?

La libraire raffole des romans historiques…

Marie-Adélaïde Dumont, libraire chez Doucet, au Mans, a une passion pour l’histoire avec un grand H en général et les romans historiques en particulier. Avec Le bureau des affaires occultes d’Eric Fouassier – récent transfuge de JCLattès chez Albin-Michel – elle est servie ! "Nous sommes en automne 1830. Les Trois Glorieuses viennent de passer (…) un jeune policier Valentin Vernes, 23 ans, avec ses failles, ses forces (…) enquête sur de mystérieux suicides de personnes allant très bien et se rapprochant de plus en plus des cercles du pouvoir."  Ses compétences extraordinaires vont-elles l’aider à résoudre ces morts en cascade ?  "L’enquête va être trépidante (…) c’est bouillonnant de savoir !". A bon entendeur…

Un fils à maman, "un bel hommage aux mères poules !" selon @loauchocolat

Comme un seul homme, les bookstagrammeuses se sont emparées d’Un fils à maman de Véronique Mougin, paru chez Flammarion. Mais quelle mouche a piqué Charly Picassiette ? A peine majeur, il veut quitter sa mère, sa ferme et ses collines pour "monter à Paris pour (…) remporter le Goncourt !", explique @lex_libris. Evidemment, maman Picassiette ne l’entend pas de cette oreille : hors de question de laisser le mioche lui gâcher sa vie : l’heure de la mobilisation générale a sonné ! "L’auteur nous parle du syndrome du nid vide avec beaucoup d’humour !", analyse @lemagentahossegor. "Un roman haut en couleurs où le portrait de chacun est une œuvre d’art, jure @valere.d. Séduits ?   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.