Le gouvernement veut inciter les bibliothèques à être ouvertes le soir et le dimanche

Mis en place par le gouvernement, le "plan bibliothèques" vise notamment à étendre leurs horaires d'ouverture. En 2022, les collectivités territoriales ont reçu plus de 120 millions d'euros pour ces établissements culturels.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La bibliothèque municipale de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), le 18 janvier 2021. (LEO PIERRE / HANS LUCAS)

Le gouvernement veut inciter les bibliothèques publiques à étendre leurs horaires d'ouverture aux soirées et au dimanche, pour conduire les Français à y revenir, a annoncé mercredi 6 septembre la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak. "On a mis en place un plan bibliothèques. On l'amplifie, pour continuer à soutenir ces lieux", a indiqué la ministre, interrogée sur franceinfo. Le président Emmanuel Macron avait plaidé en faveur de l'extension des horaires d'ouverture lors de la campagne présidentielle pour 2017.

La ministre de la Culture n'a pas chiffré le budget de ce plan, mais il doit s'accompagner d'une campagne d'affichage et audiovisuelle. Et le ministère de la Culture, qui recense 15 500 "bibliothèques et points de lectures" en France, a rappelé à l'AFP avoir "apporté plus de 120 millions d'euros aux collectivités territoriales pour leurs bibliothèques" en 2022.

Interrogée sur la possibilité d'y faire venir des jeunes qui se sont éloignés de la lecture, Rima Abdul Malak a dit faire confiance à ceux qui les connaissent. "Les acteurs de terrain savent le faire : les associations, les bibliothécaires, les artistes, qui sont dans ces quartiers et qui savent aller parler à ces jeunes", a-t-elle avancé. "C'est aussi en ouvrant plus les bibliothèques. Plus une bibliothèque sera ouverte le soir, le dimanche, plus ces jeunes auront des possibilités de trouver des espaces de rencontres, de calme, de travail, de lecture, de musique", a-t-elle ajouté. Quelque 300 bibliothèques proposent mercredi des animations pour attirer à nouveau les habitants.

Des bibliothèques vandalisées pendant les émeutes

Certaines bibliothèques ont été des victimes collatérales des émeutes qui ont suivi la mort fin juin à Nanterre de Nahel, tué par un policier à 17 ans. "Il y a eu une cinquantaine de bibliothèques qui ont été incendiées, attaquées, vandalisées pendant les violences urbaines au début de l'été. Et voir des images de livres qui partent en fumée en 2023, ça rappelle les pires pages de notre histoire, c'est intolérable", a estimé Rima Abdul Malak.

"Je ne pense pas qu'ils aient ciblé particulièrement les bibliothèques, qu'ils voulaient absolument brûler des livres. C'était une colère aveugle dans un déferlement de violence, et les bibliothèques étaient sur leur chemin", a-t-elle ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.