Cet article date de plus d'un an.

L'Etat va prendre en charge les frais d'expédition des libraires indépendants

Le gouvernement a annoncé qu'il allait prendre en charge les frais d'envoi des libraires à leurs clients, pour qu'ils puissent continuer leur activité pendant le confinement.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La vitrine d'un libraire à Rennes (4 novembre 2020) (VINCENT MICHEL / PHOTOPQR / LE TELEGRAMME / MAXPPP)

Le gouvernement a annoncé jeudi 5 novembre qu'il allait prendre en charge les frais d'envoi des livres commandés auprès des librairies indépendantes pendant la durée de confinement, afin de les "aider à poursuivre leur activité à travers la vente en ligne".

"Ce dispositif permettra aux libraires de ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 euro", précisent dans un communiqué commun les ministres de l'Economie Bruno Le Maire et de la Culture Roselyne Bachelot. Les librairies concernées,  devront déposer des demandes de remboursement.

Les libraires en colère

La fermeture des librairies lors du reconfinement a provoqué la colère des libraires dont le commerce est de fait considéré comme "non essentiel". Nombre d'entre eux se sont mis au "click and collect" mais ils estiment que cela ne suffit pas.

Les appels se sont multipliés pour la réouverture des librairies. Samedi, en soutien aux libraires, quatre auteurs de bande dessinée, dont Jul et Catherine Meurisse, ont démissionné de leurs responsabilité de parrains de l'Année de la BD du ministère de la Culture. En solidarité, les prix Goncourt et Renaudot ne seront pas décernés tant que les librairies n'auront pas rouvert.

L'annonce le 1er novembre par la ministre de la Culture d'une réduction des tarifs postaux pour les envois des libraires n'avait pas été jugée suffisante.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.