Vacances : les piscines, un enjeu majeur de sécurité

Avec la canicule, le Premier ministre Édouard Philippe a demandé aux parents de redoubler de vigilance pour éviter les noyades d'enfants dans les piscines. Il y a une noyade par jour depuis le début des fortes chaleurs.

FRANCE 3

Depuis la loi de 2004, les propriétaires de piscines privées sont plus sensibilisés aux dangers. À Vallauris (Alpes-Maritimes), la piscine d'un particulier est rapidement sécurisée grâce à la mise en place d'une barrière de sécurité autour du bassin. "Un enfant de moins de 5 ans ne peut pas décrocher ce système de sécurité. Il ne peut pas accéder au bassin par le dessous de la barrière et il ne peut pas non plus grimper sur le filet", détaille Benoit Chartuzet, technicien Aquarêve.

Entre 1 000 et 2 000 euros

Le propriétaire avait déjà installé une alarme. Depuis qu'il est devenu grand-père, ce dernier voulait renforcer son équipement de sécurité. Cela coûte entre 1 000 et 2 000 euros. "On a un petit enfant qui a 1 an déjà. On voulait avoir une sécurité complète, c'est-à-dire être tranquilles. La piscine est tout près de la maison et on voulait pouvoir ne pas se poser de questions", développe le propriétaire Marc Massiot. Autre exemple de dispositif de sécurité : les volets roulants. Plus discrets et sophistiqués, ils peuvent s'activer à distance pour être déroulés au-dessus du bassin. Depuis la loi de 2004, la sécurité est obligatoire et fait partie du budget dès la construction de la piscine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Russes Ekaterina Petukhova et Yulia Timoshinina entrent dans l\'eau à l\'issue de leur plongeon synchronisé de 10 mètres aux championnats du monde de la discipline à Barcelone (Espagne), le 22 juillet 2013.
Les Russes Ekaterina Petukhova et Yulia Timoshinina entrent dans l'eau à l'issue de leur plongeon synchronisé de 10 mètres aux championnats du monde de la discipline à Barcelone (Espagne), le 22 juillet 2013. (FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP)