Cet article date de plus de sept ans.

Joann Sfar publie "Grandclapier", un roman pour ados inspiré de "L'ancien temps"

Moins d'un an après la sortie de son premier roman, "L'éternel", le prolixe Joann Sfar publie "Grandclapier", un ouvrage destiné aux ados, le 27 février aux éditions Gallimard Jeunesse.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Joann Sfar
 (BENHAMOU LAURENT/SIPA)
Inspiré de sa bande dessinée "L'ancien temps", "Granclapier" est le premier volume d'un "quatuor d'héroïc fantasy à la Alfred Jarry, précise Livres Hebdo. Chaque volume de la série s'attache à un personnage de "L'ancien temps", et est illustré de dessins en noir et blanc.
 (Joann Sfar / Gallimard)
Ce premier épisode est consacré à Grandclapier. Amoureux de la reine Mathilde, qui convoitée par l'affreux Balafré, il se lance à la recherche d'une licorne. "Quand François Rabelais rencontre Quentin Tarentino !" voilà comment l'éditeur vend ce nouveau roman de Sfar destiné aux ados.

Joann Sfar avait déjà expérimenté cette cible avec une série de romans illustrés destinés aux ados et jeunes adultes, "L'homme-arbre" (2 volumes en 2004 et 2006 chez Denoël Graphic), puisant aussi dans la tradition juive et les légendes de l'Europe centrale.

Auteur prolifique et éclectique

Sfar a publié en avril 2014 un premier roman. L'histoire de Ionas, violoniste juif ukrainien, mort au combat en 1917, qui ressuscite dans la peau d'un vampire dont l'obsession est de retrouver sa fiancée Hiéléna. 
L'auteur du Chat du rabbin a publié aussi une bande dessinée écrite à quatre mains avec Pénélope Bagieu, "Stars of the Stars" : sept filles venues du monde entier convoquées à New York pour auditionner dans une prestigieuse école de danse. Parmi elles, Angoissette, la Juive new-yorkaise névrosée, et Maurisse, la Noire française déjantée, sont très loin des petits rats de l'opéra...

L'ancien temps - Grandclapier Joann Sfar (272 pages - 15 euros - En librairie le 27 février).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.