Boualem Sansal et Philippe Lançon dans la sélection du prix Interallié

Dix auteurs ont été retenus lundi pour le prix Interallié. Parmi les titres sélectionnés figurent "Le Lambeau" de Philippe Lançon et "Le train d'Erlingen" de Boualem Sansal.

L\'écrivain Boualem Sansal, sélectionné pour le prix Interallié 2018.
L'écrivain Boualem Sansal, sélectionné pour le prix Interallié 2018. (Ulf Andersen / Aurimages / AFP)
Parmi les titres sélectionnés par le prix Interallié, figure "Le Lambeau", récit de la lente reconstruction de Philippe Lançon, grièvement blessé au visage lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.  Sorti en avril et salué par la critique et le public, il a déjà été sélectionné par les jurés du Renaudot, du Médicis et du Femina.

La liste comprend également "Le train d'Erlingen" de Boualem Sansal, dans lequel l'auteur algérien met de nouveau en garde contre le fondamentalisme religieux, ou encore "Frère d'âme" du phénomène David Diop, seul auteur présent dans toutes les sélections, dans lequel l'écrivain de 52 ans rappelle l'engagement des tirailleurs sénégalais.

Voici la première sélection de l'Interallié par ordre alphabétique d'auteurs :

- Laurence Cossé, "Nuit sur la neige" (Gallimard)
- David Diop, "Frères d'âme" (Seuil)
- Paul Gréveillac, "Maîtres et esclaves" (Gallimard)
- Stéphane Hoffmann, "Les belles ambitieuses" (Albin Michel)
- Olivia de Lamberterie, "Avec toutes mes sympathies" (Stock)
- Philippe Lançon, "Le Lambeau" (Gallimard)
- Alexandre Najjar, "Harry et Franz" (Plon)
- Camille Pascal, "L'été des quatre rois" (Plon)
- Thomas B. Reverdy, "L'hiver du mécontentement" (Flammarion)
- Boualem Sansal, "Le train d'Erlingen" (Gallimard).

Une deuxième sélection du prix Interallié aura lieu courant octobre.

L'an dernier, l'Interallié avait récompensé l'écrivain et journaliste Jean-René Van der Plaetsen pour "La nostalgie de l'honneur" (Grasset).