Cet article date de plus de huit ans.

"Photographies", l'album photos Nouvelle Vague d'Anne Wiazemsky

Un an après "Une année studieuse" (Gallimard), le récit de sa vie avec Jean-Luc Godard, Anne Wiazemsky en livre les images dans "Photographies", un album de 70 images en noir et blanc, prises par l'actrice entre 1967 et 1968.
Article rédigé par
Laurence Houot - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Godard
 (Anne Wiazemsky)

"Au printemps 1967, avec le cachet de "La chinoise", je me suis offert un appareil photo, un Pentax, et deux objectifs, un 50 et un 105 mm", annonce Anne Wiazemsky en préambule de "Photographies".

Pendant plus d'un an Anne Wiazemsky photographie les plateaux de cinéma et Jean-Luc Godard, son "sujet préféré". Les coulisses, l'attente entre deux prises, "sans autre ambition que de photographier mes proches, ceux que j'aimais". Elle ne quitte plus son Pentax et photographie, dit-elle "avec autant de plaisir Jean-Luc, Michel Cournot, sa copine Blandine et les Rolling Stones." Elle immortalise Jean-Luc sur les plateaux, à la plage, fumant, travaillant. Elle photographie aussi les techniciens, l'envers du décor. Le monde du cinéma mytique de ces années- là, capté de l'intérieur par l'une de ses icones.

Jeanne Moreau sur le tournage de "La mariée était en noir"
 (Anne Wiazemsky)
Fin 68, sa vie prend un nouveau tournant. Elle range son Pentax pour se consacrer à sa carrière d'actrice. Pasolini, Carmelo Bene, Marco Ferreri… Son Pentax reste à Paris tandis qu'elle part tourner en Italie. "Je n'étais plus derrière la caméra comme sur la photo qui termine ce livre, (Jean-Luc Godard, marchant, fumant), mais devant." conclut l'actrice.
Elle confie alors les négatifs et les planches contact à un historien du cinéma. Quand il lui rend, elle les range au fond d'une armoire sans les regarder.

Ce n'est que très récemment, alors qu'elle écrit "Une année studieuse" (le roman qui fait le récit de sa vie avec Jean-Luc Godard) qu'elle l'ouvre. Nombre de négatifs ont disparu, ou sont abîmés. Anne Wiazemsky fait le tri, choisissant selon son cœur, en privilégiant ceux qu'elle a aimés et aime toujours.

Jean Yanne et Mireille Darc sur le tournage de Week-end
 (Anne Wiazemsky)

Est-ce ses photos en noir et blanc, une manière d'être, les décors, ou une certaine nonchalance, cet album respire la Nouvelle Vague. Anne Wiazemsky porte un regard doux sur les gens qu'elle photographie, douceur renvoyée vers l'objectif, qui donne une lumière caressante à ses photographies.

"Photographies" est un bel album de famille, celle du cinéma des années 60. Anne Wiezemsky en dévoile l'intimité avec un regard singulier et bienveillant.

Photographies, Anne Wiazemsky, (Gallimard, Hors Série), 70 photos, 128 pages. 29 Euros
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.