David Bowie, Oasis, Nick Cave, Robert Johnson... Un Noël musical plein de légendes

Comme chaque année à pareille période, les coffrets musicaux et beaux livres sur la musique se multiplient dans les rayons des libraires et disquaires. Et globalement, il est beaucoup question de légendes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
De nombreux cadeaux musicaux à mettre au pied du sapin, cette année encore. (NICK ANSELL / MAXPPP)

D'innombrables coffrets, beaux livres, rééditions de disques de légendes de la musique s'empilent chez les disquaires et les libraires à l'occasion de Noël. Compilation des plus beaux cadeaux à mettre au pied du sapin.

David Bowie, la star incontestée de Noël

Comme chaque année, et alors que le 10 janvier marquera le 5e anniversaire de sa disparition, David Bowie est omniprésent lors des fêtes. Avec divers coffrets et rééditions plus ou moins exclusives, mais aussi plusieurs ouvrages. Deux choix que nous vous conseillons : David Bowie : Rainbowman 1983-2016 (Édition Gallimard), le deuxième tome de la biographie écrite par le journaliste Jérôme Soligny. Et une bande dessinée, David Bowie, une vie illustrée par Michael et Laura Allred (Édition Huginn & Muninn).

Robert Johnson, plongée au coeur d'un mythe

Une voix lointaine, des enregistrement qui craquent... Robert Johnson est un bluesman mystérieux, adulé par les plus grands, de Bob Dylan à Eric Clapton. Et le Diable a surgi, c'est le titre de cette biographie signée Bruce Conforth et Gayle Dean Wardlow, disponible aux éditions Castor Music. Mort en 1938 à 27 ans, il n'a laissé qu'une trentaine de chansons, et des légendes bien vivaces.

Oasis, la consécration

Double actualité pour Liam Gallagher. Au début du mois, il chantait sur une péniche naviguant le long de la Tamise à Londres, lors d'un concert retransmis en direct sur Internet. Et il y a quelques semaines, avec le parfum d'une nostalgie rancunière, il célébrait sans doute les 25 ans de (What's The Story) Morning Glory, album majeur d'Oasis, à l'époque où il tolérait encore son frère Noel. Pour l'occasion, une réédition est parue, notamment un "picture disc", un vinyle avec photo en gros. L'occasion de réécouter quelques tubes increvables.

Nick Cave, beauté sublime

Un an après la sortie de son dernier album enregistré avec les Bad Seeds, Nick Cave n'a pas chômé pendant les divers confinements. L'Australien a notamment lancé une chaîne de télévision mais, surtout, il a enregistré un concert sublime, seul au piano : Idiot Prayer, Nick Cave Alone at The Alexandra Palace. Un véritable bijou, avec une voix plus déchirante que jamais.

Les légendes s'écoutent à Noël | La chronique de Yann Bertrand
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.