Anne Perry, l'auteure de polar britannique au passé sombre, est morte à l'âge de 84 ans

Cette romancière prolifique, qui a vendu plus de 25 millions de livres à travers le monde, avait été condamnée, adolescente, pour le meurtre de la mère de sa meilleure amie.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'auteure de romans policiers Anne Perry en 2001 à San Francisco (LIZ HAFALIA/AP/SIPA)

Anne Perry, célèbre auteure britannique de polars condamnée, adolescente, pour le meurtre de la mère de sa meilleure amie, est décédée le 10 avril à 84 ans à Los Angeles, a annoncé mercredi 12 avril 2023 son éditeur français 10/18.

Son histoire personnelle, au moins aussi sombre que ses romans policiers de l'époque victorienne, avait inspiré le film Créatures célestes de Peter Jackson, sorti en 1994. L'actrice Kate Winslet y jouait son rôle. Cette romancière prolifique, qui a vendu plus de 25 millions de livres à travers le monde - Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt, La marque de l'injustice, Les chemins du pouvoir - avait pourtant réussi à garder son secret pendant des décennies.

Une passion adolescente meurtrière

En 1954, Anne Perry, qui répond alors au nom de Juliet Hulme, a 15 ans et vit en Nouvelle-Zélande, près de sa meilleure amie, Pauline Parker. Quand ses parents lui annoncent qu'elle doit déménager à l'étranger, elle espère que son amie pourra venir avec elle, mais la mère de cette dernière, Honora Mary Parker, refuse.

Les deux adolescentes décident de la tuer pour éviter d'être séparées. Le meurtre, particulièrement brutal - Honora Mary Parker reçoit une vingtaine de coups de brique -, captive le pays. Tout comme le procès, qui a tout pour susciter une fascination morbide : le meurtre d'une mère trahie par sa fille, et la rumeur d'une relation amoureuse entre les jeunes complices. Anne Perry niera, plus tard, avoir formé un couple avec Pauline Parker, mais reconnaîtra que leur relation était obsessionnelle. Trop jeunes pour la peine de mort, les adolescentes sont emprisonnées.

Un nouveau nom pour écrire

Après cinq ans de détention, elle est libérée et change de nom et de vie. Elle travaille un temps comme hôtesse de l'air, devient mormone et s'installe en Ecosse. C'est sous sa nouvelle identité qu'elle publie un premier livre en 1979. Le début d'une longue carrière, notamment marquée par des séries de romans autour des personnages Thomas Pitt et William Monk.

Son véritable nom, et surtout son passé, finissent par être dévoilée par la presse, dans les années 1990, alors que son histoire vient d'être adaptée au grand écran. "Tout ce que j'avais réussi à accomplir en tant que membre honnête de la société était menacé", déclarait-elle au journal The Guardian en 2003. "Pourquoi ne pourrais-je pas être jugée pour ce que je suis maintenant, plutôt que pour celle que j'étais alors ?"

Depuis quelques années Anne Perry était installée à Los Angeles où elle est décédée lundi 10 avril comme l'a indiqué 10/18 dans un communiqué à l'AFP. L'histoire retiendra "ses personnages marquants, sa précision historique, la qualité de ses romans de détectives, et son intérêt pour les questions sociales", a ajouté la maison d'édition.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.