Alain Finkielkraut fait son entrée à l'Académie française

L'institution accueille le philosophe âgé de 66 ans. Son élection a divisé au sein de l'Académie.

FRANCE 3

Ce jeudi 28 janvier est une journée particulière pour Alain Finkielkraut, 66 ans. Aujourd'hui, il revêt l'habit vert et s'empare de son épée d'académicien; le philosophe a été admis à l'Académie française. Le nouvel immortel, juif d'origine polonaise, a soigné le symbole en arborant une épée gravée d'une vache et d'une lettre hébraïque.

Suivant le protocole, Alain Finkielkraut a dû rendre hommage à son prédécesseur, Félicien Marceau, écrivain au passé collaborationniste. L'exercice s'est révélé délicat pour ce fils de déportés. "Personne ne sait vraiment ce qu'a fait Félicien Marceau. Mais on dit qu'il était collabo et qu'il a été condamné. Essayons d'y regarder de plus près", a-t-il déclaré.

Huit académiciens opposés à son élection

Jugé trop réac et trop clivant, Alain Finkielkraut a divisé les académiciens. Fait rare : huit d'entre eux ont barré leur bulletin de vote en signe de désaveu. Mais aujourd'hui, sous la coupole, on a voulu enterrer la polémique. "Je suis content qu'il ait été élu. Je ne partage pas toutes les idées de Finkielkraut, mais je crois que c'est un bon écrivain et je pense qu'il sera tout à fait à sa place à l'Académie", confie à France 3 Jean d'Ormesson. Admis au temple de la culture française, le philosophe va pouvoir s'attacher plus que jamais à la défense de la langue française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, le 28 janvier 2016 à l\'Institut de France.
Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, le 28 janvier 2016 à l'Institut de France. (MAXPPP)