Affaire Gabriel Matzneff : l'annulation du procès de l'écrivain pour "apologie" de la pédocriminalité confirmée en appel

La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi son annulation pour des raisons de procédure.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'écrivain Gabriel Matzneff à Bordighera (Italie), le 16 février 2020. (VALERY HACHE / AFP)

Il n'y aura pas de procès pour "apologie" de la pédocriminalité. La cour d'appel de Paris a confirmé, mercredi 6 octobre, l'annulation pour raisons de procédure d'un procès contre l'écrivain Gabriel Matzneff pour "apologie" de la pédocriminalité, initié par l'association de protection de l'enfance l'Ange bleu.

L'Ange bleu avait fait appel d'une décision en mai dernier du tribunal correctionnel de Paris. Ce dernier avait invalidé sa citation à comparaître visant l'écrivain et annulant la tenue de son procès fixé au 28 septembre 2021.

Trois articles dans lesquels il évoquait sa relation avec une mineure

En janvier 2020, l'association avait cité l'écrivain en lui reprochant d'avoir fait l'apologie d'actes pédocriminels "et précisément du crime de viol aggravé" en évoquant sa relation avec Vanessa Springora (alors que celle-ci était mineure) dans trois articles parus dans L'Obs, le Parisien et l'Express. Cette dernière venait de publier un livre, Le Consentement, dans lequel elle mettait en cause Gabriel Matzneff, aujourd'hui âgé de 83 ans, pour ses relations sexuelles avec des mineurs.

Le tribunal correctionnel de Paris avait estimé que la citation devait être déclarée nulle car l'association n'avait pas mentionné d'adresse à Paris. Il n'avait pas examiné les autres arguments soulevés par l'avocat de Gabriel Matzneff.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Gabriel Matzneff

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.