Livre : les parlementaires entament un bras de fer avec Amazon

Les députés ont adopté un texte visant à contrer le géant américain sur le marché du livre. Amazon dénonce un projet de loi "discrimatoire" et nuisible "au pouvoir d'achat.

Sur Amazon, les acheteurs de livres peuvent bénéficier de la remise de 5% et de la gratuité des frais de port. 
Sur Amazon, les acheteurs de livres peuvent bénéficier de la remise de 5% et de la gratuité des frais de port.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Une fois n'est pas coutume, droite et gauche ont uni leur voix. Les députés ont adopté un texte visant à contrer Amazon sur le marché du livre, actuellement en difficulté. Selon ce projet de loi, déposé par l'UMP et amendé par le gouvernement, les opérateurs en ligne, comme le géant américain, ne pourront bientôt plus cumuler la gratuité des frais de port du livre avec la remise autorisée de 5%, autorisé par la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre. Selon les élus, cette pratique s'apparente à du "dumping" ("concurrence déloyale"). 

La proposition de loi insère ainsi dans la loi de 1981 un alinéa pour préciser, en substance, que dans le cas d'un livre expédié (sauf lorsqu'il est commandé pour être retiré en librairie), le vendeur ne peut cumuler à la fois le rabais de 5% et la gratuité des frais de port. Le texte doit maintenant passer au Sénat. 

Amazon, qui détient 70% du marché de la vente en ligne, a aussitôt réagi, fustigeant une mesure "discriminatoire" et nuisible au "pouvoir d'achat". Selon le groupe, la proposition de loi "risque également de ne pas être neutre sur la diversité culturelle", en pesant notamment sur les maisons d'édition de moindre envergure. "Son impact sera le plus important à la fois sur le fond de catalogue et pour les petits éditeurs, pour qui internet peut représenter une large part de leur activité", estime Amazon.