Langue française : les mots disparus refont surface dans un dictionnaire collector

Tous les 10 ans, des centaines de termes jugés surannés disparaissent du dictionnaire. À l'occasion du bicentenaire Pierre Larousse, un ouvrage recense ces mots oubliés.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le dictionnaire Larousse, une mine : 68 000 mots prêts à servir nos plus belles audaces. Mais régulièrement, des termes n'y trouvent plus leur place, inusités ou osbolètes. D'ailleurs, connaissez-vous la signification du mot "racleur" ? "Je connais la raclette, mais un racleur, je ne sais pas ce que c'est", s'amuse une passante. "Peut-être quelqu'un qui nettoie des vitres ?", s'essaie un autre. Encore raté. Un racleur est en fait un mauvais joueur de violon.

"Un mot ne meurt pas, il s'endort dans le patrimoine de la langue"

Au 19e siècle, "déprier", c'était retirer une invitation. Un "claquedent" était un gueux, un misérable. Et "s'acagnarder", c'était mener une vie obscure et fainéante. Depuis la première édition du Larousse il y a 160 ans, près de 4 000 mots ont été sortis des colonnes, quand 24 000 y sont entrés. Tous ces mots disparus revivent aujourd'hui dans ce petit ouvrage. Pierre Larousse consignait les mots de son temps. Son credo : une langue populaire en mouvement. "Un mot ne meurt pas, il s'endort dans le patrimoine de la langue. C'est à nous de reprendre cette langue et de la rendre vivante", explique le linguiste Bernard Cerquiglini. C'est donc ici que prend fin ma "parlerie", en espérant qu'elle vous a été "croustilleuse".

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRED DUFOUR / AFP)