La carte de France de cet étudiant, entièrement dessinée à l'encre de Chine, captive les internautes

Son travail, publié étape par étape sur Twitter, a cumulé plusieurs dizaines de milliers de retweets. 

Pablo, étudiant de 19 ans, a réalisé une carte de France à l\'encre de Chine qui a suscité l\'admiration sur Twitter. 
Pablo, étudiant de 19 ans, a réalisé une carte de France à l'encre de Chine qui a suscité l'admiration sur Twitter.  (CAPTURE ECRAN TWITTER)

Il lui aura fallu 2 heures par soir, pendant quinze jours, pour réaliser une carte de France à la plume et à l'encre de Chine dont la finesse et la précision ont fait mouche auprès des internautes. Beaucoup lui ont demandé de commercialiser sa carte, ce qu'il devrait faire, selon le site Actu.fr.  

Fin octobre, Pablo, un étudiant de 19 ans, s'est lancé dans la réalisation des 101 départements français. Sur un format A3 – soit 29,7 centimètres sur 42 –, il représente chaque ville et village par un monument connu. Dès ses premiers coups de plume, il partage son travail sur Twitter. A sa grande surprise, ce passionné de dessin cumule rapidement plusieurs dizaines de milliers de retweets. 

"J’ai commencé par dessiner la Bretagne, c’est peut-être pour ça que les gens ont partagé, ils aiment leur région. Très vite, j’ai eu beaucoup de messages, des gens qui voulaient voir apparaître leur village", raconte-t-il à Actu.fr.

Quelques frayeurs heureusement rattrapées 

Il réalise sa carte, région par région, avec une méthode bien définie. 

Je commence toujours par les grosses villes, entre les grosses communes je regarde sur Google Maps les villages qui semblent marquants.Pablo, 19 ans à l'Actu.fr

"Je fais ensuite mes recherches pour trouver des églises, des châteaux, ou des bâtiments à l’architecture originale. À Saint-Étienne (Loire) par exemple, j’ai choisi de dessiner une mine pour représenter la ville. À Millau (Aveyron), j’ai choisi le viaduc", explique cet étudiant en deuxième année à l'Ecole européenne supérieure de l'image (EESI) d'Angoulême, au site d'actualité. 

Pablo a terminé sa carte par l'Ile-de-France et les départements d'outre-mer. Il s'est fait une grosse frayeur en faisant tomber une grosse goutte d'encre sur sa feuille "mais heureusement elle a atterri dans la mer !", explique-t-il. "Certaines, plus petites, ont pu être rattrapées avec du blanco. J'ai beaucoup travaillé sur ce projet, parfois j'étais fatigué. Par exemple, à la place de Toulouse j'ai écrit Montpellier, le blanco m'a encore sauvé…", précise-t-il au site Actu.fr. 

Son futur projet ? "J’aimerais faire une vue aérienne de tout Paris, avec tous les monuments phares réunis sur une seule feuille de 50 cm sur 65 cm", annonce-t-il au Huffington Post.