Ouverture de la bataille judiciaire entre l’éditeur du jeu Fortnite et Apple aux États-Unis

L’entreprise Epic Games, le célèbre éditeur jeu vidéo Fortnite, attaque le géant Apple pour abus de position dominante. On vous explique la discorde.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un jouer de "Fortnite" sur son smartphone à Los Angeles (Californie), le 14 août 2020. (CHRIS DELMAS / AFP)

C’est un procès épique qui s’ouvre ce lundi 3 mai à San Francisco en Californie, et qui fait trembler l’une des plus puissantes entreprises du monde. Apple et Epic Games sont face à face. L’éditeur du jeu vidéo phénomène Fortnite conteste la commission de 30% imposée par Apple sur toutes les transactions effectuées dans son App Store, son magasin d'applications. Un excellent business pour la marque à la pomme avec des revenus estimés à au moins 15 milliards de dollars par an. Au-delà du litige entre les deux groupes, c’est une part essentielle de l’écosystème d’Apple qui est remise en cause.

Apple prélève une commission de 30% sur les transactions

Dans la guerre d’image entre les deux camps, Epic Games a marqué des points l’été dernier. L’éditeur de jeux vidéo a détourné la célèbre publicité d’Apple qui mettait en scène 1984 de George Orwell. Le message est simple. Apple, l’outsider de l’époque, incarne aujourd’hui l’ordre établi et Epic Games défie son monopole. Comparant les 30% de commission de l’AppStore à une taxe, le studio a installé dans son jeu ultra-populaire Fortnite un système de paiement indépendant de la plateforme. Il en a été immédiatement banni.

Dans la foulée, Epic a attaqué Apple en justice pour abus de position dominante, soutenu par Spotify et d’autres développeurs. Michael Karanicolas, le directeur de l’institut de technologie, droit et politique à l’université UCLA, analyse ce procès : "Au cœur de tous ces problèmes, il y a le fait que les parts de marché et le pouvoir se retrouvent dans les mains d’un nombre très réduit de très grandes entreprises. Savoir si le consommateur souffre ou non de cette concentration de pouvoir est une question essentielle."

Epic Games a lancé une action en justice similaire contre Google qui impose également une commission de 30% sur Google Play, sa version de l’App Store. Le jeu recense 350 millions de joueurs inscrits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.