"Glyph" : un jeu vidéo de science participatif pour percer le mystère de la forme des lettres

Le but de ce jeu est de classer des caractères graphiques en fonction de règles que le joueur forge lui-même. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le jeu vidéo Glyph a été conçu par la Société Max-Planck pour le développement des sciences. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Faire avancer la connaissance grâce à un jeu, c’est ce que proposent des chercheurs, notamment des Français appartenant au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ils viennent de mettre en ligne un logiciel pour comparer les systèmes d’écriture du monde entier, accessible sous une forme ludique. Glyph, c'est son nom, est donc un jeu vidéo de science participative.

Le principe est simple : vous observez sur l'écran un alphabet ou une liste de caractères graphiques, que vous connaissez ou non. Vous devez ensuite définir des règles qui permettent de classer ces symboles. Par exemple : dans notre alphabet, le dessin du T, du H et du L inclut un angle droit. Cela peut être une règle de classement. Évidemment, plus la règle concerne de lettres ou symboles, plus elle vous rapporte de points. Et si personne avant vous n’a émis cette règle, c’est bonus !

Faire appel à l'intelligence collective

"Le but est d'explorer la diversité des formes de lettres dans le système d'écriture du monde entier", explique Olivier Morin, chargé de recherche au CNRS à l’université Paris Science et Lettres, actuellement détaché à l’Institut Max Planck, en Allemagne. "Il existe assez peu de recherches sur la forme des lettres comparée à celle des sons, la phonologie. Dans ce domaine, il y a des travaux extrêmement solides depuis cent ans. Sur la forme des lettres en revanche, on trouve quelques études ciblées, par exemple sur l'évolution des minuscules au VIIIe siècle, mais il n'y a pas d'approche comparative générale théoriquement fondée."

L'objectif de Glyph est ainsi d'utiliser l'intelligence collective et de laisser le plus de latitude et de liberté possibles aux joueurs pour qu'ils créent leur propre classement. "Ils peuvent tout à fait décider que leur règle de classement est que certaines lettres ont l'air tristes et d'autres pas, tant qu'ils sont cohérents et qu'ils sont capables de la reproduire. Et si d'autres sont d'accord avec eux, nous pouvons la valider et l'inclure dans notre typologie", affirme Olivier Morin.

"Peut-on deviner le son que les lettres encodent simplement en les regardant ?"

Les chercheurs se donnent six mois pour recueillir un maximum de règles qui seront ensuite étudiées et triées grâce à des algorithmes. Ceux-ci permettront d’en extraire les principes les plus structurants pour réussir à classifier ces écritures, un peu comme le sont les oiseaux ou les arbres. À terme, les chercheurs veulent pouvoir répondre à un certains nombres de questions comme celles que citent Olivier Morin : "Peut-on deviner le son que les lettres encodent simplement en les regardant ? Par exemple, on peut se demander si les voyelles se ressemblent plus entre elles que les consonnes." 

Pour les joueurs, il n’y a rien d’autre à gagner que le plaisir de participer à l’avancée de la science. Le jeu est évidemment gratuit et pour jouer, il suffit de cliquer ici.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.