Cet article date de plus de trois ans.

Jeux vidéo : "Fortnite", les raisons d'un succès planétaire

"Fortnite" est le jeu vidéo le plus populaire du moment. En quelques mois, il a conquis des millions de joueurs prêts à en découdre et est en passe de faire la fortune de ses créateurs. France 2 vous explique les raisons du succès de ce jeu qui rend "accro".
Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le jeu vidéo "Fortnite" a conquis plus de 150 millions de joueurs en seulement neuf mois.
 (Culturebox - capture d'écran)
Jamais un jeu vidéo n’aura connu un tel succès si rapidement à travers le monde. "Fortnite" est devenu un phénomène. Les joueurs de haut niveau s'affrontent dans des tournois géants, la Première ministre de la Norvège y joue et la drôle de danse qu’effectue Antoine Griezmann après chaque but est une imitation des personnages du jeu.

Le but est simple : parachuté sur une île face à 99 autres personnes, le joueur doit tout faire pour éliminer les autres. Et pour y parvenir, des armes et des gadgets en tous genres sont à disposition des joueurs. Objectif : être l’ultime survivant.

Reportage : L. Audebert / JM. Lequertier / B. Rimbert / A. Morel / E. Defever / J. Lodereau / JC. Lambard

Un milliard de chiffre d'affaires

En neuf mois seulement, le jeu a conquis plus de 150 millions de joueurs. Du jamais vu selon les spécialistes du jeu vidéo qui expliquent ce succès par plusieurs raisons et notamment son caractère immersif, universel, qui attire jeunes et moins jeunes. Il est également peu violent, avec des armes qui ressemblent plus à des jouets. Et surtout, il est gratuit.

Alors pour gagner de l’argent, l’éditeur propose aux joueurs des achats facultatifs qui permettent de customiser ses personnages. Grâce à sa présence sur ordinateurs, consoles et smartphones, le studio qui édite "Fortnite" vient de passer la barre du milliard de dollars de chiffre d’affaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.