Grève des transports : une baisse de la fréquentation dans les lieux culturels

En Île-de-France, en raison de la grève des transports, les visiteurs se font rares dans les salles de spectacle.

FRANCE 2

Musées, théâtres, opéras : les salles de spectacles sont touchées par la grève des transports. Les salles d'expositions du Palais de Tokyo sont pratiquement vides, seuls quelques touristes ont bravé la grève des transports. En deux semaines, les recettes du musée ont plongé. "Notre taux de fréquentation a chuté de 80%, nous anticipions à peu près 10 000 visiteurs sur ces semaines-là, et nous en avons à peu près 2 000", explique Christopher Miles, directeur général du Palais de Tokyo.

30 à 40% de réservations en moins

Une baisse de fréquentation encore plus préoccupante pour les théâtres privés. Au théâtre Mogador, il y a 30 à 40% de réservations en moins. Alors, avant chaque représentation, les consignes sont données pour choyer les spectateurs. Face à la grève, Laurent Bentata, le directeur du théâtre, doit s'organiser. "On aménage des fois les représentations, quand elles sont un peu moins remplies", indique-t-il. Jeudi 19 décembre, une centaine de spectateurs sur les 700 prévus ont annulé.

Le JT
Les autres sujets du JT
A droite, le Palais de Tokyo (2017)
A droite, le Palais de Tokyo (2017) (ANN RONAN PICTURE LIBRARY / ANN RONAN PICTURE LIBRARY / PHOTO12 / AFP)