Tourisme : record de fréquentation en vue pour la France en 2018

Près de 90 millions de visiteurs étrangers ont visité la France en 2018, selon le Quai d'Orsay.

Des touristes prennent en photo la tour Eiffel, en août 2018.
Des touristes prennent en photo la tour Eiffel, en août 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)

La fréquentation touristique en France devrait atteindre un nouveau record en 2018, malgré l'impact du mouvement des "gilets jaunes""On va vers une nouvelle année record, en dépit des événements de décembre liés aux 'gilets jaunes' et à l'attentat de Strasbourg. La France reste attractive", a résumé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat chargé du Tourisme au Quai d'Orsay, à l'issue d'une réunion du comité de pilotage du Tourisme.

Cette réunion, qui se tient tous les six mois, rassemble des acteurs du secteur (hôtellerie, restauration, tour-opérateurs, etc.) ainsi que des élus de collectivités territoriales. Dans un communiqué publié en début d'après-midi, le Quai d'Orsay fait état d'une progression en 2018 de "l'ensemble des marchés émetteurs de touristes, pour une fréquentation étrangère en hausse qui devrait avoisiner 90 millions de visiteurs internationaux".

Des tour-opérateurs "confiants"

L'Hexagone, première destination touristique mondiale, avait accueilli en 2017 un total de 87 millions de visiteurs étrangers, ce qui constituait déjà un record. L'objectif du gouvernement – fixé avant les attentats de 2015 – est d'atteindre les 100 millions de touristes internationaux en 2020.

"Si les événements de fin d'année (mouvement des 'gilets jaunes', attentat de Strasbourg) ont ralenti la croissance et provoqué quelques annulations, les premiers indicateurs ne montrent pas de fort décrochage, tout en incitant à la vigilance", souligne le ministère. Il précise que les marchés européens, qui représentent près de 80% de la fréquentation internationale en France, "ont connu des baisses de fréquentation très modérées ; les principales annulations sont à déplorer sur les marchés long courrier, asiatiques en particulier, qui marquent toujours une sensibilité accrue au risque sécuritaire".

Pour les deux prochains mois, "les arrivées aériennes internationales réservées sont en recul de 5%, mais repartent à la hausse à partir du mois de mars", tient à souligner le Quai d'Orsay. Selon le ministère, "la majeure partie des tour-opérateurs dans le monde restent confiants dans la destination France, leurs interrogations portant essentiellement sur les sites ouverts ou fermés au public durant les week-ends".