Finistère : les algues bretonnes, du phare de l'Île Vierge aux cuisines des chefs

Publié Mis à jour
Finistère : les algues bretonnes, du phare de l'Île Vierge aux cuisines des chefs
France 2
Article rédigé par
A.-C.Le Sann, B.Poulain, C.Brunet, P.Limpens - France 2
France Télévisions

Dans le Finistère, au pied du phare de l'Île Vierge, Sylvain Huchette cultive des algues. Le produit fait son grand retour dans les cuisines des chefs, qui en raffolent.

C'est l'or vert du Finistère : l'algue, qui apprécie les eaux froides. Sylvain Huchette est l’un des très rares en France à les cultiver en pleine mer. Il a installé sa ferme d’algues il y a trois ans près du phare de l'Île Vierge. Deux kilomètres de corde sont immergés par deux mètres de fond, dans une eau à 16 degrés. Après les avoir fait naître en écloserie, elles se développent en mer pendant six mois. Une algue peut atteindre jusqu’à cinq mètres de long. 

L’algue, un produit végétal

Dans sa cuisine, Philippe Emanuelli transforme ensuite les algues. Ce chef étoilé breton crée des plats avec le produit, comme une tartelette de petits pois aux algues. Il aime distiller des touches de goût breton dans ses créations. "On est un peu les représentants de l’endroit où l’on vit et aussi une tendance à manger mieux, à mieux accepter la présence du végétal dans nos menus", explique le chef du restaurant Ar Men Du. Les algues semblent être l’avenir de la cuisine et des côtes bretonnes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.