"Ce jour est un jour vraiment sombre pour les femmes" : des artistes américains affichent leur colère après la révocation du droit à l'IVG aux Etats-Unis

La décision de la Cour suprême des États-Unis de supprimer le droit constitutionnel des femmes à l'avortement a déclenché une nuée de réactions dans le monde de la culture. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Billie Eilish sur la scène Pyramid pendant la troisième journée du festival de Glastonbury à Worthy Farm, Pilton le 24 juin 2022 à Glastonbury, en Angleterre (ZED JAMESON/SIPA)

De Taylor Swift à Patricia Arquette, en passant Stephen King, de nombreux artistes américains se sont exprimés pour dénoncer la décision de la Cour suprême des États-Unis d'abroger l'arrêt Roe v. Wade vendredi 23 juin, qui garantissait à toutes les Américaines depuis 1973 le droit constitutionnel à l’IVG. Chaque État est désormais libre de l'interdire.

"Je suis absolument terrifiée qu'après tant de décennies de lutte pour les droits des femmes à disposer de leur propre corps, on en arrive là. La décision prise aujourd'hui nous prive de ce droit", commente Taylor Swift sur son compte Twitter, en réponse au texte publié par Michelle Obama

"Ce jour est un jour vraiment, vraiment sombre pour les femmes aux Etats-Unis" a déclaré la chanteuse Billie Eilish sur la scène du festival de Glastonbury (Grande-Bretagne), a relevé la BBC.

La jeune chanteuse de 20 ans n'a pas été la seule artiste à aborder le sujet au festival de Glastonbury. Plus tôt dans la soirée la star indie-folk Phoebe Bridgers a fustigé les "vieux" juges de la Cour suprême "qui essaient de nous dire quoi faire de notre corps".

"Nous n'avons pas été assez réactifs"

L'actrice Patricia Arquette, qualifiant cette décision de "catastrophe absolue" a regretté un manque de réactivité collectif  "Donner aux gens le droit de porter des armes, enlever aux femmes celui de disposer de leur corps. Nous n'avons pas été assez réactifs", déclare la comédienne sur son compte Twitter.

Même réaction du côté de l'actrice Viola Davis qui appelle sur son compte Twitter le peuple américain à faire entendre "sa voix et son pouvoir".

"C'est vraiment incompréhensible et décourageant de devoir essayer d'expliquer à ma fille de 11 ans pourquoi nous vivons dans un monde où les droits des femmes se désagrègent sous nos yeux", regrette Maria Carey sur son compte Twitter. 

"C'est la meilleure Cour suprême que le 19e siècle ait jamais produite" ironise le maître du thriller Stephen King. 

"Cour suprême mon cul", a commenté d'un trait Danny DeVito. 

La chanteuse Cyndi Lauper appelle à soutenir "celles qui aujourd'hui en ont le plus besoin".

Neuf Etats ont déjà rendu l'avortement illégal dès l'annonce de l'arrêt de la Cour suprême, vendredi. La liste pourrait rapidement s'allonger dans les semaines à venir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.