Cet article date de plus de trois ans.

Feuilleton : les chefs-d'œuvre des terrils (2/5)

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Feuilleton : les chefs-d'œuvre des terrils (2/5)
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 vous emmène dans les terrils du nord où vous allez voir que l'art et la recherche d'emploi peuvent se rencontrer. Cela se passe au Louvre-Lens ce musée ouvert depuis six ans là où jadis, les hommes descendaient à la mine chercher du charbon.

Pour voyager dans le passé, il faut prendre un peu de hauteur. Une centaine de mètres sur un terril avec une vue sur toute la ville de Lens (Pas-de-Calais). "C'est là où j'ai vécu toute ma jeunesse jusqu'à l'âge de 24 ans", explique un vieil homme. Bernard connaît ces terres par coeur. Chaque coup d'oeil lui évoque un souvenir. "Chaque jour ma mère se demandait si mon père allait remonter. Des blessés il y en avait tous les jours", se souvient-il avec émotion.

Sa famille entière travaillait sous terre

"Quand on passait pas loin de la fosse 14, parfois je frappais du pied et demandais : 'Papa t'est toujours là ?'", explique Bernard. Il se rappelle comment sa mère s'est mise à pleurer quand son père lui a dit à 14 ans que lui aussi irait à la mine. Bernard a finalement eu la chance d'y échapper. Père, grand-père, oncles et tantes, sa famille entière travaillait sous terre. Le quotidien des mineurs était en noir et gris. Au plus fort de l'activité, plus de 300 000 mineurs passaient leur journée à 500, 800, parfois 900 mètres de profondeur. Peu à peu, les mines ont fermé avec la crise et un musée est arrivé. Une culture qui rayonne sur toute la région.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.